La Chine s'infiltre dans les marchés européens

Mettant en avant les très fortes exportations et l'incroyable croissance de son marché intérieur, l'empire du milieu n'avait vraisemblablement pas encore montré un intérêt fort envers l’Europe. Mais aujourd’hui nous constatons de plus en plus l'intrusion de la Chine dans le commerce du vieux continent.

 

Les firmes chinoises profitent de la crise européenne

Sans trop d'émois, nous observons que la Chine se soucie quelque peu du sort de l'Europe. Sous prétexte d'aider l'union européenne et je cite le premier ministre chinois: « faire un grand effort pour soutenir les pays membres de la zone euro », la Chine investit sérieusement dans les pôles stratégiques européens.

L'Afrique subissait un sort similaire récemment, la raison fut l'exploitation des ressources naturelles minières. En Europe, bien entendu ce ne sont pas les matières premières qui intéressent mais simplement l'étendue du commerce intérieur. Avec 30% des échanges mondiaux en son sein, l'Union Européenne est le plus gros marché intérieur mondial, la Chine le sait et veut trouver son créneau.

N'arborant plus seulement le statut d'exportateur, l'empire du milieu, sous couvert d'aider les pays de l'Europe s'investit massivement sur les points stratégiques. Fort d'une réserve de change dépassant les 1900 milliards de dollars, la Chine veut diversifier son actif. Comme nous le savons tous, la Grèce en quasi situation de défaut de paiement vend lourdement ses biens publiques. Récemment ce fut le Pirée, c'est-à-dire le port Athénien, entre autres un des plus grands ports mondiaux pour le trafic de passagers. Ce port a été privatisé au profit de la firme COSCO, qui par ailleurs est une entreprise chinoise.

La Grèce n'est pas la seule cible de l'investissement chinois, c'est de manière récente et évidente tout les pays en situation de faiblesse économique. La stratégie de l'araignée semble se mettre en place, que ce soit les routes, les ports ou les voies ferrées, la Chine cherche à sécuriser ses portes d'entrées en Europe. Par exemple, le projet d'un terminal cargo à Rome ou bien l'autoroute menant de Varsovie à Berlin.

 

La Chine en confiance vis à vis du vieux continent

C'est vraisemblablement un constat sans appel car au delà d'investir de manière privée dans le commerce intérieur, l'empire chinois semble enclin à aider financièrement les pays en difficulté. Le vice premier ministre a confirmé son souhait d’accroître son stock d'obligations d’États espagnoles : « La Chine achètera d'avantage d'obligations espagnoles en fonction des conditions de marché ».

Cet aide devrait se chiffrer à hauteur de 6 Milliards d'euros, le montant en lui même n'est pas le plus important, ce qui compte c'est la crédibilité qu'apporte la Chine à L'Espage, au Portugal et à la Grèce en leur prêtant plusieurs milliards d'euros.

En conclusion nous retenons surtout une Chine très investie dans la zone euro, il semble assez évident que sa présence s'honore surtout part un appétit commercial, néanmoins l'achat d'obligations de pays en crise pourrait nous montrer sa bonne foi.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "La Chine s'infiltre dans les marchés européens"

  1. http://www.forexagone.com/blog/96-la-chine-s-infiltre-dans-les-marches-europeens :)

  2. Trader invité Anonyme

    Je ne vois pas l'Article

  3. Vous avez parfaitement raison un bon analyse ... ;)

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone