Comment choisir son gourou et quelle stratégie adopter en trading social sur etoro ?

 

Nous allons ici vous donner quelques conseils qui vous permettront de tirer profit du CopyTrading sur les plateformes de trading social du broker eToro ou Tradeo. Quelques petites astuces vont être passées en revue afin de permettre aux traders de sélectionner le plus rigoureusement possible les fournisseurs de signaux ou Gourous qu’il leur est possible de suivre et de copier sur le réseau eToro.

L’expérience du gourou

La première chose à faire sur l'Openbook est de rechercher les traders ayant une expérience de plus de 12 mois sur le réseau social. Plus leur expérience est longue meilleure l'analyse de ce trader sera, puisque nous pourrons ainsi évaluer les performances du trader à long terme sur un laps de temps qui comprendra les différentes conditions de marché (marché haussier, marché baissier et marché en range, sans tendance)

L’assiduité et le « ROI »

Nous allons rechercher des traders qui ont des résultats cohérents au fil du temps. C'est à dire que nous rechercherons par exemple des traders qui ont un retour sur investissement meilleur qu'un simple livret A en banque. Par exemple 3% de retour sur investissement (ROI) non pas annuels, mais mensuels à long terme. Quelqu'un qui maintient 3% de profit par mois sur une durée de plus de douze mois sera beaucoup plus cohérent qu'un trader qui aura été gagnant six mois durant à 10% mensuels et 6 autres mois perdants à 8%. Sur les graphiques d'eToro servant d'historiques il est possible de voir cette cohérence facilement lorsque la courbe est marquée par une tendance des gains haussière et régulière.

La popularité

Le nombre de suiveurs qui copient l'activité du gourou est notamment un très bon indicateur de fiabilité, probablement l'un des meilleurs. C'est un véritable avantage d'avoir accès à cette information sur le réseau d'eToro, il permet de se donner une idée de ce que font les autres disciples, investisseurs copiant l’activité des gourous. Ce seul facteur ne suffit bien entendu pas à lui-même, les autres éléments figurants ici ne sont pas négligeables.

Le type de trader

En tant que copieur vous pouvez notamment vous tenir informé de la stratégie du trader, certains en font une description plus ou moins détaillée sur leur profil. Cela permet d'en tirer plusieurs informations, comme par exemple de savoir si ce trader est un particulier ou s'il travaille en groupe au sein d'une entreprise ou d'un hedge fund, s'il travaille à travers des systèmes lui délivrant des signaux de manière automatisée (expert advisor) ou si tout simplement il trade manuellement.

Le niveau d’expertise

Si le gourou utilise une stratégie de trading automatisée il est intéressant de voir s'il se concentre à 100% sur l'analyse graphique et aux indicateurs techniques ou s'il prend notamment en compte l'analyse fondamentale (le calendrier économique) dans le cas où certaines annonces économiques notables ont lieu. Comme par exemple la news du Non Farm Payroll ou d’autres faits économiques un peu moins ciblés comme la crise Grecque ou plus récemment encore la crise des dépôts bancaires chypriotes que nous avons suivi de près sur le blog de Forexagone.
Nous devons savoir qu'aucun système de trading automatisé n'est parfait, ils sont pour la plupart basés sur des événements et données historiques. Par conséquent un trader prenant en compte ces deux types d'analyses et mixant l'automatisme au manuel et très probablement un bon trader qui maitrise parfaitement sa stratégie de trading.

L’aversion au risque

Il est par ailleurs important de s'intéresser aux risques que prend le gourou que nous envisageons de suivre. Place-t-il des stoploss ? Ce niveau est un filet de sécurité permettant de contrôler le risque d'un trade en lui attribuant tout simplement une perte maximum. La distance d'un stoploss détermine le niveau de risque que le trader est prêt à prendre, lorsqu'un stoploss est situé extrêmement loin du point d'entrée sur le marché le risque est énorme, si aucun stoploss n'est placé le risque est illimité, si jamais le stoploss est situé très près du point d'entrée le risque est alors maitrisé car en cas de perte le portefeuille du suiveur ne sera que très peu affecté étant donné la perte raisonnable.

L’historique des trades

Etudier les trades clôturés peut aussi être quelque chose de judicieux. Il est intéressant de voir approximativement combien de pips le trader arrive à gagner en moyenne lorsqu'il prend une position sur le marché, cela permet de se donner une idée de quel gain est-il possible de réaliser en investissant sur la tête de ce gourou. Regarder ce paramètre permet de voir jusqu’où le trader a pu se retrouver en négatif, à combien s’élèvent ses pires pertes, à quelle fréquence a-t-il des mauvaises passes (s'il en a). Nous pouvons nous référer à ces pertes maximales passées en admettant à l'avance que le trader pourrait éventuellement perdre au maximum la même chose à l'avenir dans le cas où il utilise la même stratégie d'investissement.

Le taux de réussite

L'une des autres composantes à prendre en considération est le pourcentage de gain. Un trader qui a un taux de réussite de plus de 80% peut être considéré comme un trader qui rencontre rarement des drawdown élevés. Ce type de trader maitrise souvent très bien le risque et arrive à couvrir ses pertes en diversifiant son portefeuille, en investissant sur plusieurs marchés à la fois, ce qui les rendent quasiment inaperçues.

Un trader social

En dehors de ces statistiques chiffrées il est aussi avantageux de regarder combien le gourou communique avec ses disciples et ce qu'il leur dit. Un trader qui partage fréquemment sa stratégie et ses points de vue reste dans le concept du réseau de trading social et montre qu'il est ouvert d'esprit et qu'il est sociable avec les autres membres du réseau de traders. D'ailleurs le réseau de trading d'eToro n'est pas appelé "réseau social" par hasard, il est basé sur le même concept que les réseaux sociaux Facebook et Twitter, permettant ainsi d'échanger des messages rapidement avec les autres, de discuter et de suivre l’actualité des membres de très près.

La durée d’investissement

Si vous n'aimez pas rester exposé longuement sur le marché, sur des durées de plusieurs jours à plusieurs semaines vous pouvez filtrer les gourous et rechercher quel est le type de trader le plus adapté à votre profil. Dans ce cas-là il s'agira d'un Day Trader, c'est un trader qui réalisera plusieurs petites opérations de trading tout au long de la journée, allant de seulement quelques minutes à quelques heures au plus, les positions seront clôturées rapidement, ce qui permet d'assurer des gains rapides ou à contrario des pertes faibles et acceptables.

Savoir se relever

Voir comment un trader se comporte après l'échec permet de constater ou non sa capacité à résister psychologiquement aux aléas du marché. Lorsque le trader est dans une phase de gain régulière il est très facile d'en tirer des conclusions puisque les trades rentables justifient le système de trading du gourou et ses compétences. Cependant un jour où l'autre le trader a rencontré une phase difficile, personne ne peut prévoir comment va se comporter avec exactitude le marché, une série de trades perdants est donc tout à fait envisageable à un moment donné même pour les traders les plus talentueux. Les traders ayant la capacité de surmonter ces phases et de revenir sur le droit chemin du gain font sans aucun doute partie des meilleurs. Lorsque le drawdown est facilement surmonté cela montre que le trader ne panique pas face aux pertes, qu'il les accepte et que son système de trading et sa manière d'aborder les marchés sont viables sur le long terme. Un trader qui n'accumule pas les positions perdantes à répétition et qui respecte un money management en coupant rapidement ses pertes sera le type de profil à rechercher sur l'Openbook.

Se débarrasser des mauvais gourous

Il est possible que parmi les traders  que nous allons copier chez eToro certains s'égarent, deviennent mauvais et changent de comportement à la fois stratégique et psychologique. La solution est tout simplement de les laisser tomber. Abandonner un mauvais trader est tout à fait légitime en tant qu'investisseurs, cela nous permettra de libérer de la marge sur notre portefeuille et nous permettra soit de faire du trading manuellement soit de poursuivre notre activité de copieur en investissant de l'argent sur d'autres gourous.

Afin d'éviter ce genre de problèmes il est préférable de diversifier son portefeuille au même titre que n'importe quel autre investisseur. Dans la vie de tous les jours il n'est pas rare de rencontrer des personnes choisissant d'investir une partie de leurs capitaux dans l'immobilier, une autre partie en bourse, une autre partie sur une assurance-vie, dans les matières premières ou encore dans des start-up et autres entreprises. En CopyTrading c'est exactement la même chose, le copieur a besoin d'investir sur différents traders afin de se couvrir, plutôt que d'allouer l'ensemble de son capital à un seul trader, en cas de perte sur l'un des gourous, les autres traders compenseront les pertes et cela permettra éventuellement de rester en gain ou de sortir du marché avec une perte qui restera très légère.

Pour conclure, nous vous invitons à démarrer votre activité de CopyTrading sur eToro, Tradeo ou CopyOp et surtout à appliquer ces conseils afin de vous garantir une expérience de trading agréable et durable, vous pouvez aussi consulter les différents articles du blog traitant du sujet dans la rubrique « Actualités des brokers » ou encore parcourir notre espace « trading social ».