Les conséquences de la sécheresse sur le marché des matières premières agricoles

Comme nous le savons tous, outre l'affaire Strauss-khan les médias ne cessent de marteler et à raison le cruel manque d'eau en France. La sécheresse ne touche pas que ce pays, c'est toute l'Europe du Nord qui souffre, les rendements agricoles risquent bien être largement inférieurs aux estimations...

 

Un triste bilan au niveau des réserves.

Bien qu'il ravisse les touristes, ce printemps à la fois chaud et surtout sec pourrait porter un coup de grâce aux agriculteurs déjà plongés dans de piètres situations. Les estimations météorologiques ont plutôt tendance à annoncer un été chaud et sec à l'image de ce printemps. Dans le nord de l'Europe la sécheresse amoindrit les réserves naturelles d'eau. Que ce soit en France, en Grande Bretagne ou bien en Belgique, le constat est le même. Les nappes phréatiques et les rivières ne se rechargent pas normalement. Malgré les clichés, au pays de Galle et en Angleterre les mois d'avril et de Mars sont qualifiés « d'incroyablement secs » par les autorités. En France 58% des réservoirs d'eau ont un niveau inférieur à la normale, le bassin parisien est particulièrement touché, de fortes restrictions d'irrigation des cultures y sont instaurées. La plaine de la Beauce constitue le grenier à céréales de la France.

Si le temps n'est pas plus humide dans les semaines à venir, les récoltes en Europe du Nord seront déplorables, ainsi l'offre en matières premières agricoles et notamment en céréales sera fortement diminuée. Dans ce cas, il faudra assurément s'attendre à des pressions haussières sur ces marchés.

 

Des agriculteurs dans la détresse

Dès à présent, les éleveurs passent massivement le bétail par l'abattoir, ces derniers jours les ventes ont doublé voir triplé. A court terme, cette liquidation brutale apportera une hausse de l'offre et donc une baisse forte des prix. Contraint de vendre à ce prix, les agriculteurs vont souffrir plus encore et appellent à l'aide auprès de l'État. D'un autre coté, à une échéance plus lointaine les cours de la viande devraient être plus élevés. Cela car si les producteurs vendent aujourd'hui, il ne vendront pas demain, l'offre ne supportera pas la demande et les prix risquent fortement augmenter. Si la sécheresse affaiblit le producteur aujourd'hui, elle amoindri le pouvoir d'achat des consommateurs demain. C'est un grave problème, car l'inflation qui en résultera n'aura pas favorisé les agriculteurs puisque à défaut d'une offre intérieure trop faible, la France risque devoir augmenter ses importations, et auquel cas la hausse des prix en France favorisera les entreprises extérieures.

Il y a peu, c'était 42 départements qui furent placés sous restriction d'eau, aujourd'hui c'est 54. Les agriculteurs et notamment les céréaliers protestent. D'après les professionnels, les cultures ont déjà trois semaines d'avance, et c'est en ce moment qu'elles ont le plus besoin d'eau. Sensiblement, les autorités ne sont ni favorables à une baisse des restrictions d'arrosage ni à un impôt sécheresse(mesure que la ministre juge trop hâtive). Pourtant, il semble assez évident que c'est aujourd'hui qu'il faille réagir. Cela en accordant des prêts à taux 0 aux éleveurs pour garder leur bétail et en ouvrant dans la mesure du possible les possibilités d'irrigation.

De plus un autre problème lié à la sécheresse et beaucoup moins médiatisé pourrait survenir. Un problème peut être plus grave encore que celui des agriculteurs. Nous parlons ici des sylviculteurs. Peut être avons nous oublié, mais en 2009 la tempête Klaus ravageait le bassin aquitain et balayait le plus grand massif forestier d'Europe occidentale. Depuis, même si cela paraît loin, les forêts n'ont pas toutes étaient nettoyées fautes de moyens et notamment pour les petits exploitants. Dans la détresse eux aussi n'ont pas disposé d'un soutien exceptionnel de l'État. Cela pose deux problèmes donnant la même issue. Le premier c'est que le risque d'incendie en période de sécheresse dans une foret mal entretenue est fortement accru. Le deuxième et beaucoup plus implicite, c'est que de nombreux sylviculteurs ayant beaucoup perdu ou n'ayant pas les moyens de la nettoyer risquent tout simplement d'y mettre le feu pour toucher des primes d'assurances. Il n'est pas compliqué de jeter une cigarette et encore moins d'embrasser les broussailles au sol. Une particularité de ce massif, c'est qu'il est exclusivement constitué de pins en forte concentration. L'ensemble du massif représente 1 million d'hectares, en 1949 les mêmes caractéristiques étaient réunies, des sylviculteurs en pénibles situations, des forets en piteuse état après la guerre. Il en résulta un effroyable incendie brulant 100 000 hectares de forets et tuant 82 personnes.

 

Plus d'assurances pour les agriculteurs.

Difficile de le croire dans cette situation, mais les agriculteurs ne peuvent plus s'assurer contre la sécheresse depuis peu, cela à cause d'un article du code civil. En effet, l'article 1964 stipule que le contrat d'assurance repose sur « un évènement incertain », or dès à présent la sécheresse est avérée et ainsi l'évènement n'est plus incertain. Pour les exploitants ayant déjà souscrit des assurances, il n'y a aucun problème, par contre pour ceux qui voudraient c'est devenu impossible. Certaine sociétés d'assurance avaient déjà arrêté les contrats en début Avril.

La situation agricole en France et plus globalement dans le nord de l'Europe est concrètement déplorable et peut être le sera t-elle plus encore les mois à venir. Si la sécheresse perdure dans l'été, le gouvernement n'aura sensiblement pas le choix que d'instaurer un impôt sécheresse et de verser en avance les aides européennes sous forme de prêts à taux 0 (ce que demandent les agriculteurs depuis déjà quelques semaines). En tout cas, dans cette situation de pénurie d'eau, l'offre risquent de baisser fortement, ainsi les marchés risquent d'être haussier cette saison.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Les conséquences de la sécheresse sur le marché des matières premières agricoles"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone