Des tensions sociales sur fond d'inflation en Chine

Il n'est pas coutume d'observer des comportements de grève en Chine. Pourtant des chauffeurs de camions ne se sont pas résignés à bloquer le plus grand port mondial, celui de Shanghai bien entendu. Ils incarnent et représentent le ras le bol de tous, en cause de cette grogne c'est la hausse du pétrole mais plus globalement et surtout celle de l'inflation.

 

Peut être un prémisse évoquant un changement dans le comportement des populations chinoises

Nous n'avons pas vu depuis assez longtemps des mouvements de grogne en Chine. Le pays se développe très vite depuis facilement une dizaine d'années. Affichant assez souvent des taux de croissance à deux chiffres la Chine est devenue la deuxième puissance économique mondiale.

Elle peut se vanter de se situer au deuxième rang mondiale pour son PIB global, elle n'en fait pas de même pour son PIB par habitant qui la place au 87eme rang mondial. Pour se donner une idée, le 86eme rang est attribué à l'Ukraine où les conditions de vie sont globalement assez misérables et au 88eme rang c'est le Gabon. Tout cela pour dire que les populations ne s'en sortent pas mieux en Chine que dans les anciens pays soviétiques ou en Afrique centrale.

Les populations n'ont pour l'instant pas encore beaucoup grondé, faut il dire aussi l'efficacité de la censure et de la propagande employées dans ce genre de régime. Le problème aujourd'hui c'est qu'avec de si bas salaires, les personnes les moins favorisées ne sont pas en mesure de subir l'inflation sans rien dire. Les chauffeurs routiers sont les premiers puisqu'ils sont directement touchés par le problème et la hausse du baril se répercute sur leurs rémunérations.

Ce n'est probablement pas un changement profond de comportement que l'on observe, et on est encore loin d'y voir arriver des grèves à la française mais les populations savent taper du poing sur la table et ça paye puisque le gouvernement s'accorde à quelques concessions.

 

La Chine veut tout faire pour ralentir l'inflation

Contrairement au vieux continent, l'inflation ne touche pas que le prix de l'énergie, elle atteint surtout les prix alimentaires et immobiliers. Cela rend très difficile la vie de nombreux ménages qui n'ont pas les moyens d'encaisser cette hausse. La hausse ne s'évalue pas sous les mêmes échelles qu'en Europe, il n'est pas rare d'y voir des loyers doubler en deux ans. Ainsi de nombreux ménages ayant loué il y a quelques années dans des zones modestes sont contraints de devoir déménager pour des logements plus modestes encore à cause de la hausse des prix de ceux ci.

La Chine a pendant assez longtemps laissé l'inflation gagner en favorisant un taux directeur relativement faible et en dévaluant le yuan(elle a plutôt ralenti artificiellement son appréciation). Aujourd'hui face à une inflation dépassant les 5% au premier trimestre et une population mécontente, le gouvernement se doit nécessairement de combattre celle ci. Pour le coup celui ci a été réactif puisque deux jours après publication de la statistique il a décidé d'augmenter le taux de réserves obligataires des banques. Le but est réellement de se montrer présent dans la lutte contre l'inflation et de s'éviter les foudres du plus imposant peuple de ce monde.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Des tensions sociales sur fond d'inflation en Chine"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone