La prochaine crise viendrait de Chine

huiji

La crise commençait aux Etats-Unis en 2007 à travers les crédits subprimes puis par la faillite de Lehman Brothers en 2008. Il s’en est suivi la crise économique des dettes publiques en Europe en 2009 poussant la zone Euro en récession. Aujourd’hui, quoique les conséquences des dérives européennes soient encore présentes, d’autres menaces seraient plus à craindre.

Le modèle chinois s’essouffle

La Chine prévoit une croissance à 7.6% en 2012, soit le plus bas depuis trois ans. La politique chinoise est axée sur deux piliers aujourd’hui, le premier c’est une industrie lourde fortement exportatrice en produits manufacturés, et le second c’est une croissance à crédit sur la construction et l’investissement dans l’immobilier et BTP.

Face à la crise de la dette européenne et aux plans de rigueur qui se succèdent, la demande européenne se contracte. De surcroît, le précipice budgétaire américain ne tardera pas non plus à se combler par des mesures de réduction des déficits. La tendance actuelle est de dire que la crise budgétaire est désormais derrière nous, mais il n’en est rien. Pour les grands pays consommateurs comme les Etats-Unis ou le Royaume-Uni et même la France dans une moindre mesure, les efforts de rigueur budgétaire ne sont pas encore fais, c’est aujourd’hui que la rigueur commence. La baisse des importations des pays occidentaux déjà amorcée provoque mécaniquement une chute des ventes du côté exportateur, c'est-à-dire la Chine principalement et autres émergents.

?img=http%3A%2F%2Fimg15.hostingpics.net%2Fpics%2F733386pibchine

Ci-dessus, la composition en proportion du PIB chinois calculé par la dépense ( PIB = Consommation + Dépenses publiques + Investissement + Balance commerciale). On peut noter plusieurs choses, la première c’est que la dépense publique dans la part du PIB est restée stable sur l’ensemble de la durée, contrairement par exemple à la France ou elle n’a cessé de grimper. Par ailleurs, on remarque que la balance commerciale n’a pas toujours été positive, c’est seulement au milieu des années 90 que celle-ci a pris son envol, mais depuis 2009 elle ne cesse de se contracter dans la part du PIB dangereusement. En outre, et là où il est important de se poser, c’est sur la consommation des ménages et la formation brut de capital (plus couramment appelé investissement). En effet, même si une tendance se dessinait déjà avant, c’est à partir des années 2000 que le phénomène s’est vraiment observé, on remarque que l’investissement va se substituer à la consommation privée dans la part des richesses. La part de la consommation en Chine est quasiment doublement inférieure à celle des Etats-Unis. Cette forte hausse de la part de l’investissement s’explique en partie par la politique de construction immobilière massive de ces dernières années.

Un fort risque de crise venant de Chine

Comme nous l’avons vu, la consommation est une part faible des richesses en Chine qui s’est seulement centrée sur le marché extérieur ainsi que sur l’investissement en dépit du marché intérieur.

D’une part, La crise de la dette en occident force la baisse de la demande, ce qui force la baisse des exportations chinoises. Cela se traduit dès à présent par une baisse directe de la croissance estimée à 7.6% en 2012 ainsi que de l’inflation indiquant clairement un fort ralentissement de l’économie chinoise. D’autre part, la bulle immobilière chinoise est en train de se dégonfler et le gouvernement fait tout pour qu’elle n’explose pas, car il existe des villes neuves fantômes. Dans la situation économique actuelle, les pays se méfient alors d’avantage de l’investissement chinois qui semble désormais risqué, cela se traduit directement par une baisse des IDE (investissements directs à l’étranger). En effet, au seul mois de juin ces derniers ont chuté de 6.9% en un an, ce qui est considérable. La défiance occidentale pourrait propulser par le bas le système immobilier chinois et faire exploser la bulle. Un sursaut de crise bancaire du côté des émergents, seuls garants de croissance aujourd’hui enverrait assurément le monde dans une dure récession.

En conclusion, la Chine prévoit déjà de relancer sa croissance à travers la baisse de ses taux directeurs pour relancer l’investissement. Néanmoins, même si des mesures d’urgence s’imposent pour faire atterrir l’économie chinoise en douceur, il conviendrait tout de même de stimuler la consommation en revoyant le coût du travail car désormais, la Chine est hypersensible aux marchés extérieurs et a besoin d’une base solide interne.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "La prochaine crise viendrait de Chine"

  1. Trader invité anglada

    plus vite sera la chute la et dans le monde plus vite les vrais humains qui sont dans la vraie vie pourront se mettre au travail pour un autre monde que celui de l argent

  2. c'est certain que la crise va arriver en chine ?

    tu as raison Batrob, c'est pareil pour l'Emirats arabes Unis ils ont construit et tout multiplier et maintenant ...?

  3. Ca va être dur :D J'aime pas trop étaler toutes mes pensées non plus car après on me prend pour un fou, mais j'ai quand même l'impression qu'un scénario de crise grave est en train de clairement s'articuler aujourd'hui.

  4. Le problème de la Chine, c'est que tout est multiplier par X!!!
    Alors attention aux éclaboussures...
    Merci Roland, mais ça fait peur...
    @+

  5. Disons que le problème, c'est que quand ça va bien, on a toujours tendance à en remettre une couche. La Chine a fait une overdose d'investissement. Les prets se basent sur le fait qu'à échéance la situation sera meilleure que prévue. Donc mieux ça va, et plus on emprunte (dernière décennie). Mais là ça va plus ^^ .
    Ce qui compte, c'est de savoir réguler sa croissance...

    Pour les Philippines, je verrais ça, les données sont moins simples à avoir mais bon déjà voir quelques indicateurs suffisent à se faire une idée ^^

  6. En gros, passé un certain niveau de développement, chaque pays passe par sa phase de crise financière... J'attends de voir pour les Philippines, qui se débrouillent très bien pour le moment :)

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone