La situation économique dans la zone euro et les perspectives pour 2012

fitch

S'il y a quelques semaines Standard & Poor's dégradait massivement la zone euro, aujourd'hui c'est l'agence de notation Fitch Ratings qui en dégrade six nouveaux. L'Allemagne et la France ne sont pas touchées, néanmoins l'Italie et l'Espagne en payent encore les frais. La crise européenne finira t-elle un jour ?

La dégradation de Fitch

Parmi les 6 pays concernés on compte surtout, la Belgique, passant de AA+ à AA, l’Italie quant à elle subie une dégradation de deux crans l’amenant à A- tout comme l’Espagne qui se voit récolter un A. L’Irlande a gardé son BBB+ mais assorti d’une perspective négative (de la même manière que tous les autres).

Les perspectives pour l'année

L'OCDE ne prévoit pas une année 2012 très chaleureuse pour la communauté européenne. En effet, si on en croit ses prévisions pour les statistiques économiques, la tendance ne sera pas à la croissance. On voyait déjà la crise passée, mais vraisemblablement, le plus grand creux sera en 2012 s’il n’y a pas de changements. 

En effet, si aujourd’hui la croissance annuelle pour 2011, quoique chétive est encore là, en 2012 le risque d’une récession généralisée n’est pas à exclure. Même l’Allemagne ne serait pas épargnée avec une prévision à 0.6% de croissance en 2012 et 1.9% en 2013. La France quant à elle serait seulement à 0.3% en 2012 et 1.4% en 2013. Ces considérations sont faites dans la mesure où il ne surviendrait pas d’événements fortuits dans le courant de l’année. Par ailleurs, l’Italie elle, devrait perdre 0.5% sur l’année 2012. 

Autrement, les écarts de production devraient eux aussi s’accroître pour l’année 2012. Ces décalages représentent la distance qui séparent le PIB potentiel du PIB réel (effectif), c’est à dire l’écart entre « le meilleur PIB possible » et le « PIB observé ». Des écarts négatifs trop forts montrent une incapacité de l’économie à fonctionner à son niveau naturel, et visiblement selon l’OCDE, globalement dans la zone euro, ces écarts tendraient encore à s’accroître dans le courant de l’année.

D’autre part, et contre les idées reçu, les analystes de l’OCDE anticipent une baisse des taux obligataires pour de nombreux pays européens (et notamment la France). Cela vient directement en contradiction avec le comportement des agences aujourd’hui qui n’ont de cesse que de dégrader les ces mêmes pays (en dehors que quelques-uns comme l’Italie qui devraient voir leurs taux augmenter). 

Pourquoi le Royaume-Uni garde t-il la note maximale ?

Comme nous l’avons vu au-dessus, les perspectives économiques de la zone euro dans sa globalité ne sont pas reluisantes, en conséquence les dégradations en cascade de S&P et Fitch demeurent légitimes. Mais ce qui est étrange, c’est que le Royaume-Uni quant à lui conserve au chaud son triple A, alors que sa situation économique n’est sûrement pas meilleure que celle de la France.

Objectivement, aujourd’hui le Royaume-Uni est dans une situation plus que passable, en effet, une balance commerciale sérieusement déficitaire, une dette qui croit bien plus vite que la dette française, des ménages endettés à hauteur du double de l’endettement des ménages français. De surcroît, la croissance n’est que de 0.9% pour 2011 avec une anticipation à 0.5% pour 2011 sachant que la formation brut de capital fixe (investissement privé) est en baisse et devrait continuer sur cette lancée. 

En conclusion, nous pouvons retenir que la dégradation opérée par Fitch Rating demeure en accord avec les prévisions de l'OCDE. En conséquence, bien que l'Euro tende à s'apprécier face au dollar, il  semblerait que les prévisions économiques soient suffisamment mauvaise pour anticiper une baisse sur l'année. D'autre part, si la France a été fustigée d'avoir pratiqué trop de rigueur, lui coûtant son triple A, le Royaume-Uni en a fait bien d'avantage (avec de grosses conséquences) et pourtant ce dernier s'en sort toujours avec une note maximale. 

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "La situation économique dans la zone euro et les perspectives pour 2012"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone