Reprise des tensions politiques malgré le calme des marchés

manif

Les marchés financiers semblent s’apaiser, en effet sous la pression des opérations expansionnistes des banques centrales, les taux obligataires s’abaissent. Les spreads se réduisent, et pourtant la situation économique est au plus mal. Et face aux marchés déconnectés, les tensions politiques nationales et européennes reprennent.

Les marchés se calment

Les taux d’emprunt obligataires à 10 ans de l’Italie et de l’Espagne se contractent. Ils sont respectivement de 5% et 5.81% alors qu’en début de l’été, ils dépassaient tous deux les 7.5% marchant alors vers des niveaux prohibitifs. Cette tendance baissière devrait se poursuivre grâce à l’OMT de la BCE. Les indices tendent à reprendre eux aussi à la hausse, notamment aux USA où ils sont au plus haut alors que l’économie peine. 

?img=http%3A%2F%2Fimg11.hostingpics.net%2Fpics%2F132744ted

Au-delà de ce premier constat d’apparence, on note aussi que les tensions sur le marché interbancaire semblent s’être tues. En effet, par exemple si on forme le TED, c’est-à-dire le spread de taux entre le taux interbancaire (Euribor) à 3 mois et le taux obligataire (français ici) à la même période, on remarque que ces derniers n’ont jamais été aussi proches depuis la crise financière de 2008. Ce rapprochement signifie qu’il n’y a pas de fortes dissociations entre le crédit privé et le crédit public. Dans le cas contraire, tel en 2008, la hausse forte de la différence montre que le crédit privé devient plus cher, car il est beaucoup plus rare, symptôme typique d’une crise de liquidité. Cette baisse sur le spread, peut aussi être le reflet de la politique accommodante des LTRO de la BCE, cela car les banques laissent encore de gros dépôts à la BCE, signe d’un manque de confiance sur l’interbank. Maintenant que la BCE en a terminé de ces opérations, et se consacre à la stérilisation des OMT, elle devrait alors améliorer la condition du crédit public aux dépens du crédit privé. L’avenir dira vite si l’apaisement du marché interbancaire est une apparence ou une réalité.

Les violentes manifestations reprennent

L’an dernier, nous avons observé une très forte hausse des protestations contre l’Europe et la rigueur, depuis le climat s’est apaisé, mais aujourd’hui face à certains échecs les manifestations reprennent vivement. Toujours en Grèce, l’austérité se durcie avec un plan de de rigueur de 11.5 Milliards d’euros, ce qui est colossal pour un si petit pays, en rapport de PIB, ça reviendrait à une réduction de 100 Milliards d’euros en France. De surcroit, une récente affaire montre le blanchiment de plus de 10 Milliards d’euros par trois hommes politiques de haut rang. Ceci n’aide ni le peuple grec, ni la confiance européenne, car bientôt il faudra certainement penser à un nouveau plan d’aide.

L’Espagne est en proie au doute et à la division interne. Rajoy est déjà obligé de puiser dans le fonds de réserve des retraites pour payer des échéances, chose qu'aucun gouvernement n'a encore osé faire, signe du désarroi. De surcroît, l’attentisme et l’incapacité du gouvernement à solliciter une aide de l’Europe force le doute et montre toute la défiance des Etats eux mêmes envers les institutions européennes. Les dissensions se font sentir, et notamment en Catalogne où les mouvements locaux prônent l’indépendantisme.

Ce qui demeure désormais, c’est surtout l’incertitude en Europe. L’union bancaire réussira-t-elle ? Faudra-t-il encore prêter au Grecs ? Les allemands accepteront-ils ? La rigueur est-elle vraiment efficace ? La pression de la rue deviendra-t-elle une révolte ? Toute une somme de questions auxquelles personne ne peut facilement répondre plus on avance dans la spéculation. Ce qui est sûr, c’est que la BCE a réussi son travail pour éviter une crise de liquidité sur les marchés financiers, pour ce qui est des politiques économiques de fond, le travail n’est pas encore fait, mais faudrait-il encore savoir ce qu’il faut faire.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Reprise des tensions politiques malgré le calme des marchés"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone