Quel prix pour la convergence vers un modèle allemand ?

merkel

Il est de bon temps de penser que le France devrait modifier son modèle économique et sociétal pour converger vers un idéal allemand où le chômage ne constitue pas le principal souci depuis quelques années. Néanmoins, quoique le plein emploi soit un objectif intéressant, peut-on véritablement changer la situation en France ? Et à quel prix ?

Les différences structurelles entre l'Allemagne et la France

La France et l'Allemagne sont les deux principales nations motrices de la zone euro, ce n'est pas pour autant qu’elles fonctionnent similairement. Il serait vain de croire que la France met en place une politique libérale de l'emploi, en effet l'ensemble des institutions mises en place favorisent très clairement le chômage. La France a délibérément choisi un modèle de chômage structurel élevé. Face à cela, l'Allemagne quant à elle, privilégie l'emploi à tout prix mettant les chômeurs dans de difficiles conditions. En conséquence, l'Allemagne privilégie un travail précaire à un chômage. Le résultat est là, aujourd'hui la France a atteint les 10% de chômage alors que l'Allemagne en arrive en ce début d’année 2012 à 5,8%.

Les raisons de ces différences

Premièrement, le modèle de l'éducation allemande est clairement plus performant que celui de la France, le modèle français est tout simple médiocre. En effet, en Allemagne, les formations se font principalement en apprentissage et d'autant plus au contact direct de l'entreprise, contrairement où en France, l'enseignement n'a sensiblement jamais évolué au-delà du simple apprentissage des concepts théoriques. La conséquence est très simple, en France le taux de chômage des moins de 25 ans en Janvier 2012 était de 23,3% alors qu'en Allemagne ce dernier demeurait à 7,8%, environs trois fois moins…

Par ailleurs l'Allemagne dispose de mesures bien plus radicales pour favoriser l'efficience du marché du travail, comme par exemple l'inexistence de salaire minimum. Ou bien encore une bien plus grande flexibilité dans les temps de travail favorisant très clairement les emplois à temps partiels et aussi ce nous appelons le « sous-emploi ». Par ailleurs les indemnisations chômages sont moins intéressantes en Allemagne qu'en France, forçant les chômeurs à rechercher activement un emploi.

L’Allemagne n’est pas le paradis

Si on peut faire l'éloge du modèle allemand au niveau de ses taux de chômage, on ne pourra pas en faire de même pour ses taux d'emplois précaires, car à ce niveau, la France reste bien mieux positionnée. Le sous-emploi (1) en Allemagne atteint aujourd'hui 11,3% alors que celui-ci ne dépasse pas les 4,5% en France. D'autre part le travail à temps partiel lui aussi touche 24,4% de la population active allemande face à 15,9% en France. Par ailleurs, nombreux sont ceux touchés par des emplois mal rémunérés pour cause d'absence de revenu minimum.

D'autre part, les chômeurs de longue durée se réinsèrent plus difficilement en Allemagne qu'en France, en effet plus de 47% des chômeurs allemands sont de longue durée (12 mois et plus) contre 40% en France. Ceci est principalement dû au fait que les chômeurs allemands perçoivent leurs allocations chômage sur des périodes bien plus courtes qu'en France.

En conclusion, nous pourrions encore longtemps étayer sur les nuances sociétales qui différencient la France de l'Allemagne, mais c'est certainement sur la culture de l'emploi que celles-ci sont les plus marquées. En effet, simplement nous pourrions résumer ces divergences en disant que la France privilégie la protection des chômeurs et des salariés en dépit de la dynamique de l'emploi contrairement à l'Allemagne qui pratique l'exacte politique inverse.

Source:

Organisation Internationale du Travail

OCDE

EUROSTAT

Thomas More

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Quel prix pour la convergence vers un modèle allemand ?"

  1. Oui je partage ton avis globalement sur ce que tu étayes, mais ça reste assez subjectif :)

    "l'APL seulement au gens qui travaille et qui ont un salaire."

    Et les étudiants aussi :D

    Tu es de Bordeaux ? Moi aussi.

    C'est vrai qu'en France, le chômage est d'une certaine manière "financé", c'est la raison d'un smic trop fort ainsi que de biens d'autres mesures institutionnelles.

    Je soulignais ici dans cet article seulement, le fait que même si l'Allemagne parait un el dorado du travail, il n'en demeure pas moins qu’énormément d'emplois sont relativement précaires. Je pense qu'il faut trouver un juste milieu ^^

  2. beaucoup de social en france.
    pas mal de chômeur qui touche plus de 800€ par mois, roule avec des BMW et que le mec qui touche le smic roule seulement en twingo.
    Des hommes qui reconnais pas leur môme pour que leur femme touche 650€ par mois + d'autre aide.
    c'est trés simple en france , si ils veulent diminuer le chômage alors qui supprime les alloc.
    l'APL seulement au gens qui travaille et qui ont un salaire.
    Une meilleur surveillance pour vérifier que les gens ne profite pas de ce système.

    interdire "les années d'expérience" dans les critères des employeur pour un entretien d'embauche.
    Après obtenue mon diplôme en informatique, impossible de trouver un CDI car j'avais même pas 6 mois d'expérience. sachant que les employeur demande 2,3 voir 5 ans d'années d'expérience.
    obligé de m'inscrire dans des boite d'intérim , de travailler dans des petit emploi pour gagner le smic (pas plus) et qui n'est même pas dans mon domaine.

    En gironde le seul endroit ou il a de l'emploi c'est vers le sud de bordeaux, pessac, merignac.
    Au nord de bordeaux, lormont, cenon, etc.. de l'emploi mais beaucoup moins.
    a l'extérieur de l'agglomération bordeaulaise donc dans la campagne , l'emploi est très rare.
    Le permis est presque obligatoire pour avoir un emploi
    Pour passer le permis c'est super cher (beaucoup n'ont pas les moyen), très difficile a passer, Avoir de la chance de tomber sur un bon inspecteur.

    Conclusion:
    - des chômeur qui cherche pas d'emploi car il touche assez pour vivre alors pourquoi travailler.
    - d'autre chômeur qui sont sérieux pour leur recherche d'emploi, beaucoup sont dans un impasse pour une ou plusieurs raison.
    - employeur trop exigent

    Greg

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone