Le colbertisme: une idéologie peu connue qui a de l'avenir

colbert2

 

Cela fait plus de 90 articles qui sont postés ici, nombreux sont ceux qui sont imprégnés  de mes avis personnels, qui, en outre sont souvent très subjectifs. Ceci n’est aucunement un article à caractère propagandiste, il demeure juste que mes opinions en général, sont marquées par un certain néo colbertisme, qui, si j’en crois Google, n’est pas très connu.

Le néo-colbertisme: c'est quoi ?

C’est une version actualisée du Colbertisme. Ce mouvement, est né dans le 17eme siècle grâce à Jean-Baptiste Colbert. Avant tout, il fut le contrôleur général des finances de Louis XIV. Alors oui, c’est très ancien, mais son idéologie a très clairement marqué ces temps, et aujourd’hui, avec le phénomène de mondialisation, ce mouvement est appelé à revenir.

Le colbertisme, c’est surtout une version française du mercantilisme qui, a son époque, connait un grand succès dans l’ensemble des pays occidentaux. C’est en quelque sorte, un des premiers mouvements économiques à dicter des règles.  Le mercantilisme, est bien plus ancien car ses débuts remontent au début de la conquête du nouveau monde. Il prône : une richesse basée sur la possession de métaux précieux, le développement d’activités à forts rendement, et le but cherché est une balance commerciale la plus excédentaire possible.

Jean-Baptiste Colbert, n’a pas développé d’idéologie à proprement parler, mais plutôt un ensemble de règles et de consignes pour la direction de l’économie. Avant tout, l’économie privée, doit être dirigée par l’Etat, ou tout du moins, celui-ci doit exercer un très fort pouvoir dessus. De manière globale, cela repose sur un protectionnisme industriel massif et des faveurs à l’exportation. L’interventionnisme de l’Etat se fait surtout sur d’importantes commandes aux entreprises ainsi que sur une régulation forte des flux de marchandises, donc une politique budgétaire naturellement expansionniste. Le colbertisme s’appuie aussi et avant tout sur la valorisation de la production, le produit doit valoir ce qu’il est. Néanmoins, dans un climat supérieur de civilisation où la qualité demeure reine. La vision de Colbert, c’est en résumé,  une certaine forme de dictature du travail par l’Etat.

Comment appliquer cela aujourd'hui ?

Le modèle de Colbert est resté, qu’on le veuille ou non, encore très ancré dans la politique économique du pays. Quoique cette idéologie soit vraiment très ancienne, Jacques Chirac, a demandé à Jean louis Beffa, président de la société Saint-Gobain, un rapport sur les solutions au déclin industriel français. Or Jean Louis Beffa, demeure un fin adorateur de Colbert. Sans entrer dans les détails, la priorité, selon lui, est d’investir massivement dans les nouvelles technologies avec un soutien total des pouvoirs publics sur le long terme. Ce rapport date de 2005, et visiblement ce qui fut préconisé ne fut point réalisé.

L’économie française doit se moderniser, doit changer, dans toute sa profondeur. Il faut arrêter d’avancer plus loin encore dans la tertiarisation du travail. Il faut arrêter de croire que les services procurent une valeur ajoutée supérieure à celle de l’industrie. D’autre part, selon ce même rapport la R&D dans les entreprises n’est pas suffisamment alimentée, et les domaines de recherche reste orientés vers de la faible technologie, domaine concurrencé par les pays émergents. Nous ne devons pas concurrencer le sud mais le nord, et tel le colbertisme le préconise, favoriser la haute technologie qui n’est autre aujourd’hui que le luxe d’autrefois.

En outre, il faut appuyer une politique protectionniste sur les produits industriels dans toute l’Europe. En ce sens, les entreprises exportant vers la France, payeront plus cher leurs exportations. Donc, les entreprises françaises ayant délocalisé, relocaliseront en France,  et par ailleurs les entreprises voulant exporter en France seront dissuadées, et seront obligées d’investir en France pour y vendre la production (hausse de l’emploi). Il faut comprendre que la France n’est pas qu’un tas de chômeurs attendant que des étrangers viennent y mettre leur entreprise de manière hasardeuse. C’est surtout un énorme vivier à consommateurs, en évitant les importations asiatiques, on augmente naturellement l’attractivité de la France. En termes d’exportation, le pays est très connu pour ce qui est des produits de luxe (vin, parfum, vêtement,…), mais vraiment peu en termes d’industrie technologique, quoique si 20% des jeux-vidéos vendus dans le monde sont produis en France, les voitures françaises n’ont aucune notoriété.

En résumé, le colbertisme, c’est surtout des mesures, plus qu’une idéologie économique. Et à mon sens, les mesures qu’il conviendrait d’adopter en ces temps : Renouer avec le protectionnisme, quitte à sortir de l’OMC, revenir au franc pour assurer la souveraineté de la politique monétaire de chacun des Etats et ainsi permettre de l’ajuster à chacune des économies, un soutien massif des pouvoirs publics dans les secteurs technologiques. Et plus globalement, un Etat qui dirige son économie fermement par des mesures de taille. Le colbertisme, ce n’est pas du socialisme, ni du libéralisme, c’est une forme de gestion de l’économie privée. 

A lire aussi: 

Rapport du Sénat sur un colbertisme européen

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Le colbertisme: une idéologie peu connue qui a de l'avenir"

  1. Trader invité Pierre

    Par email

  2. Trader invité cantave kimberly

    interessant


  3. On peut critiquer avec courtoisie.

    Journaliste, non je suis seulement un étudiant en math/finance révisant en ce moment des matières qui dépassent quelque peu en difficulté les matières littéraires, et de surcroît, je suis un peu irritable en cette période, surtout quand la critique critiquant mes fautes en contenait elle même... Si vous gérez en math, là par contre je m'écrase plus bas que terre, mais j'attends une démonstration claire du théorème de convergence dominée pour preuve :D

    "un simple intervenant sans liens avec la profession journalistique"

    Belle déduction.

    allez sur lefigaro.fr, des fautes, là bas, il n'en manque pas, puisque cela vous intéresse tant. Chacun se fait son avis sur les questions économiques, à priori, il n'y a pas de théorie suprême qui supplante les autres, sans ça, il n'y aurait pas autant de partis politiques... Et aujourd'hui, il me semble que le colbertisme pourrait être une solution.



  4. Trader invité Montag

    "Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur", disait Beaumarchais. (Je cite mes sources au moins ...)
    Quel genre de "journaliste" êtes-vous ? Un recalé des grands instituts de journalisme, ou comme il est courant sur internet, un simple intervenant sans liens avec la profession journalistique ? Je prône la seconde solution car l'apprenti journaliste a au moins la connaissance de sa langue maternelle.
    Un conseil, soyez fier de ce que vous pensez et ne fuyez pas le débat, vous en sortirez grandi et plus intéressant.
    Joyeuses fêtes et longue vie à la liberté d'expression !
    P.S : Je m'attends évidemment à la suppression de ce message, mais je sais que vous le lirez en entier et tel était mon objectif !

  5. Jean louis Beffa à droite, patron de saint Gobain, profondément colbertiste ;) L'autre est un ami espagnol à lui, qui ici, n'a guère d'attrait, je dois avouer ;)

  6. Intéressant. Ce sont qui les deux gugus en haut du post ?

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone