Les trente glorieuses sont-elles à jamais enterrées ?

glorieuse

Nous avons connu les trente glorieuses (de 1945 à 1973), période où la croissance pouvait encore excéder les 5%. S'en sont suivi les 20 piteuses, de 1980 à 2000. Nous pourrions aussi étiqueter la décennie suivante d’économiquement piteuse. Aujourd’hui, la crise touche au plus fort l’économie française, aurions-nous des chances de revoir une période aussi faste après tant d’années difficiles ? 

Quelles étaient les caractéristiques des 30 glorieuses ?

Les trente glorieuses, c'est surtout un lendemain de guerre. Les combats et les bombardements ont largement détruit une partie du patrimoine français. Et comme chacun le sait, en termes de croissance, la guerre est une aubaine, car la destruction n'est pas intégrée dans le calcul du PIB. Par contre l'investissement lié à la reconstruction lui, oui. C'est aussi, le plan Marshall, un aide colossale apportée des États-Unis dans l'objectif de relever l'Europe Occidentale, soit 2,7 Milliards d'euros pour la France est environ 13 Milliards au total pour l’Europe.

En outre, les six années de guerre ont réduit à néant les efforts technologiques industriels français par rapport aux États-Unis. Ainsi, le pays se doit de relancer son développement sur une économie industrielle, et notamment au niveau de l'industrie lourde. Les premières années sont difficiles mais les plans de relance de type keynésien arrivent rapidement à remettre l'économie sur pied. La France ne bénéficie pas encore d'effet d'apprentissage optimaux, ni de fortes économies d'échelle . Cela donnera une certaine marge qui sera consommée durant les années qui suivront, la France deviendra alors une société de consommation et sa richesse par habitant se rapprochera de celle des États-Unis.

Autrement, c'est une ère marquée par une très forte natalité (connue sous le nom de baby-boom). Quoiqu'on puisse penser que dans les débuts, cela n'est pu avoir d'impact direct du fait du jeune âge des concernés, il faut aussi considérer l'accroissement important de la demande attribuée à ces nouveaux êtres. La France a la possibilité d'employer une relance keynésienne de par sa dette très faible. Il faut savoir qu'en 1960, l'État français, a un déficit positif (terme ambigu), c'est à dire que ses recettes excèdent ses dépenses, ce n'est pas un bien pour autant, c'est le signe d'une gestion non optimisée. L'inflation n'est pas du tout contrôlée, car à cette époque, les théories supposaient qu'il existait une relation négative entre le taux de chômage et l'inflation, c'est à dire que plus l'inflation est forte est plus le chômage est faible (courbe de Philips). Cette relation, s'est vue faussée par la stagflation ayant suivi le choc pétrolier (les monétaristes l'avaient prédit). La hausse de la demande offrait aux travailleurs un plus grand pouvoir de négociation, et donc une augmentation importante des salaires durant cette période. La France atteint des taux de croissance dépassant les 5%, cette situation ne s'est plus jamais représentée.

Pourquoi nous n’aurons plus d’années glorieuses

L’avenir parait sombre dans les conditions économiques et démographiques actuelles. Il est évident, que pour l’instant, aucun élément ne puisse nous pousser à entrevoir une nouvelle phase glorieuse pour l’économie française.

Le réel problème, ce n’est pas la crise actuelle, ceci est un phénomène d’ordre conjoncturel, sur lequel, les pouvoirs en place n’ont que peu d’impact par leurs mesures. Il faut surtout chercher sur les conditions structurelles de l’économie. Celles qui définissent la croissance potentielle du pays. Le bilan démographique n’est absolument pas favorable. Si en 1982, les nouveaux nés représentés 1.48% de la population, aujourd’hui ils ne sont plus que 1.28%. D’autre part, la part du nombre de décès dans la population est passée de 0.99% à 0.84% pour les mêmes dates. On n’invente rien ici, il va de soi qu’aujourd’hui, la pyramide des âges a changé, l’âge moyen du français tend à augmenter. A défaut d’avoir une politique nataliste, les autorités en place privilégient une politique d’immigration afin de combler le trou démographique, environs 21% des nouveaux français chaque année viennent de l’immigration (et la tendance à long terme est haussière). Ce qui est important, c’est qu’il est difficile d’envisager une forte période de croissance, sans croissance de la demande. Et l’augmentation de la demande ne peut se faire que par une augmentation de la population. Les personnes issues de l’immigration étant en moyenne assez jeune, et surtout très intéressante au niveau de la natalité, sont aujourd’hui devenus la solution à la croissance potentielle française. 

La démographie, est aujourd’hui, un des seuls facteurs parfaitement objectif ne dépendant pas d’une idéologie économique. Difficile d’inciter la population à faire plus d’enfants, surtout dans les temps actuels où la rigueur est à l’affiche. D’autre part, la compétitivité de la France décroît chaque année, les effets d’apprentissage qui avaient fait sa force s’estompent à mesure que le pays continue de se désindustrialiser… 

Les trente glorieuses ont eu lieu pour cause de la seconde guerre mondiale. Sans elle, nous n’aurions surement jamais connu de tels niveaux de croissance. Cette croissance fulgurante n’est donc qu’une correction des effets de la guerre. Il faut donc croire que sans catastrophe majeure, cette situation économique ne surviendra plus. 

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Les trente glorieuses sont-elles à jamais enterrées ?"

  1. Faut pas et puis et alors tu es un des membres qui fait vivre le forum moi aussi je fait des fautes et mes phrases ne veulent rien dire .
    Mais tu ne doit pas te prendre la tête pour un 'S' oublié , tu fait un travaille formidable continue Moi je te soutien :D

  2. Personnellement, je dévore tes articles Roland, même si je suis avare de commentaires, je trouve ton boulot épatant ! Bon courage pour tes études, c'est évidemment beaucoup plus important que tout le reste ! Tu auras tout le reste de ta très longue vie (bonne anniversaire au passage) pour faire de très bonnes analyses et de très bons articles sur l'économie. A bientôt. ;)

  3. Bon,

    Je ne te mets pas en cause, car s'il y a des fautes, c'est ma responsabilité, je les corrigerai. Mais là, je commence à sérieusement en avoir marre des commentaires provenant d'inconnus pour me signaler mes fautes et/ou m'insulter (cela ne te concerne pas, et je ne t'en veux pas particulièrement). J'ai pas un service orthographe chez moi, si je fais des fautes c'est que je dois le faire vite, pourquoi je dois le faire vite ? parce que à partir de demain et pendant 5 jours consécutifs, je vais me ramasser 8 matières plus affreuses les unes que les autres en examen. J'ai pas mal de retard sur mes articles, j'ai pas validé mon année l'an dernier (à cause de ça) et les exams de demain, je vais me vautrer aussi, on commence par quelque chose qui ressemble à ça : http://www-fourier.ujf-grenoble.fr/enseignement/IMG/pdf/integrationa.pdf Ca donne envie hein ? Et je suis tenté de dire que c'est sympathique à coté de l'informatique théorique qu'on va prendre vendredi. Bref, je vais me prendre un 1 ou 2 voire un 3 si dieu le veut et du coup je vais aller au rattrapage, perdre 2 mois, et derrière peut être redoubler et après, mon dossier sera plombé et après je pourrais pas faire ce que je veux...

    J'ai pas besoin de ce job pour vivre... J'aurais plutôt besoin de ne pas l'avoir pour vivre. Si j'ai continué cette année c'est surtout pour forexagone, où je trouve que l'ambiance est bonne (par rapport à de nombreux autres forums). Mais je crois que c'est pas loin d'être le dernier article, je verrais, si je suis pas trop au fond du sac la semaine prochaine, peut être que je continuerai. Mais si rien ne change, faudra pas compter sur moi pour rester.

    Le prochain semestre, je vais avoir théoriquement plus de 40h de cours par semaine, donc je crois qu'il vaut mieux arrêter avant de tout casser.

    Mais le prenais pas pour vous, c'est juste que je peux plus assurer... C'est moi qui fais les fautes, pas vous ;)


  4. @Notre invité samuel
    Tu peux d’exprimé sur le sujet ça m’intéresse ..

  5. Trader invité samuel90

    Article très intéressant malgré quelques fautes d'orthographe... :/

    Pour en revenir au sujet, peut être qu'une 3ième guerre mondiale (je ne la souhaite pas, évidemment), permettrait de revivre les 30 glorieuses...

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone