La prochaine présidentielle rassurera t-elle les marchés financiers ?

election2

Sans nul doute, le vent électoral commence à se faire sentir. La bataille des primaires socialistes ne fait que commencer mais chacun semble porter son projet personnel. De l'autre coté, la droite semble s'effriter, si l'ump reste en ligne derrière le président, on voit quelques dissensions au sein de la majorité.

 

Le projet du PS ne paraît pas adapté selon Alain Minc

D'après ce brillant essayiste, le projet socialiste de 2012 serait plutôt mauvais, je cite : « Le projet du PS ne tient pas la route ». Par ailleurs, Alain Minc, aussi ami soit-il avec Martine Aubry , considère que son projet n'en est pas moins inadapté à la situation économique actuelle. Selon lui, son programme a trente ans de retard : « C'est un projet qui aurait été moderne en 1981 ».

Conformément à son opinion, le parti socialiste menace même le triple A de la France. Un changement de majorité serait très probablement sanctionné par les marchés financiers. Aujourd'hui, plus de 60% de la dette française n'est pas détenue par des résidents. Cela implique qu'au fond la France n'est plus totalement souveraine de sa politique. Or à l'heure actuelle, les agences de notation servant à évaluer le risque de défaut des États sont plutôt favorables aux politiques libérales et d'austérité. En conséquence les approches keynésiennes qui accroissent l'intervention de l’État dans l'économie ne sont pas spécialement sollicitées.

Si aujourd'hui encore, le AAA de la France n'est pas remis en cause par les agences, la stabilité de la note est placée sous réserve de continuer une politique d'assainissement des finances publiques. D'après l'auteur : « l'application du pojet socialiste ferait perdre à la France son triple A ».

Et le projet de la majorité en place ?

 

Bien entendu et en restant objectif, la politique libérale portée par le gouvernement actuel sera appréciée de la part des agences et donc des créanciers de l'Etat. Maintenant, faut il savoir sur quels thèmes il se portera.

Vraisemblablement, le candidat (très probablement Nicolas Sarkozy) s'attaquera aux problèmes de fond. Il semblerai que Emmanuel Moulin préside le groupe  « économie et fiscalité », ce groupe de travail a pour but des trouver des propositions pour la concrétisation de la partie économique du projet de l'UMP.

Sans entrer en détail, certains points ressortent fortement de ce rapport. Notamment au niveau de la compétitivité qui faiblit de plus en plus ces dernières années. En effet, même si la France est le second pays le plus attractif en Europe, l'Allemagne gagne sans cesse du terrain. Pour cela il propose entre autre et surtout un allègement des charges sociales qui pèsent sur les entreprises et qui bloquent la formation de l'emploi dans le secteur privé.

Autrement et dans l'optique d'une amélioration de la situation des finances publiques, une hausse de la TVA sera très probablement envisagée. Plusieurs voies sont possibles, une hausse pure et simple de 5 points, une majoration des biens de luxes,... Les modalités restent à débattre.

En conclusion, les oppositions de partis seront toujours là, la majorité risque avoir de la peine à convaincre les francais et l'opposition en aura au moins autant pour convaincre les prêteurs. Les sondages se succèdent, mais seul le vote final portera la voix des français au monde.

 

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "La prochaine présidentielle rassurera t-elle les marchés financiers ?"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone