Le Japon craint un Yen trop faible

Comme nous le savons tous, le Japon avant même le séisme était plongé dans une situation déjà bien ennuyeuse. En effet bloquée par des pressions déflationnistes et un Yen trop fort, l'économie nippone s'est faite piégée dans un cercle vicieux. Aujourd'hui le Yen se déprécie à une vitesse phénoménale, cela pourrait paraître une aubaine dans la situation actuelle, il n'en est pourtant rien.

 

De faux espoirs pour les investisseurs

Personne n'a raté la puissante attaque du yen à la hausse juste après la catastrophe. En effet, les premières estimations concernant les dégâts n'étaient pas effroyables, le 13 Mars on jugeait le bilan à 34,6 Milliards de dollars. Ainsi, croyant dans une croissance liée à la reconstruction, à une recrudescence de l'activité économique dans le pays, les investisseurs et spéculateurs étrangers ont acheté du Yen à tour de bras. Ainsi,celui ci a accéléré à la hausse, toutes les paires Yen à l'incertain ont pris une sévère claque en seulement quelques jours. Contre cela, la Bank of Japan(BoJ) a opéré une injection massive de Yen dans l'économie, de cette manière l'offre en Yen remonterait et la devise se déprécierait. C'est le scénario qui c'est produit, mais ne prévoyant pas le contrepied, ces mesures ont provoqué non seulement un ralentissement de la tendance haussière mais une incontrôlable tendance baissière.

Effectivement, le Yen a rapidement retourné à la baisse. Les investisseurs, voyant un bilan des dégâts évalué à plus de 150 Milliards de dollars, voyant une situation de plus en plus désespérée dans les centrales nucléaires, voyant une banque centrale faisant tout son possible pour bloquer la hausse du Yen ont assurément jugé que le retour d'une forte croissance au japon ne serait pas pour aujourd'hui. La liquidation massive de position acheteuse ont entrainé dans leur sillage les spéculateurs, ceux ci permettent de maintenir les pressions baissières. Pas simplement, une accélération baissière, plutôt une frénésie baissière, ainsi le taux de change EUR/JPY a grimpé de plus de 10% en quelques jours. Quasiment aucune séance baissière sur la paire, des mouvements de retracement seront nécessairement à attendre tôt ou tard, mais pour l'instant, pas de signes apparents de ralentissement.

 

Le Yen trop fort c'est pas bien, mais le Yen trop faible c'est pas mieux

Une devise forte est comme nous le savons tous, un frein aux exportations. En outre le Japon est un pays réalisant plus d'importations que d'exportations, effectivement même de manière assez faible la balance commerciale nippone reste excédentaire. Ainsi, il serait aisé de penser que ce Yen déprécié favoriserait l'économie du pays, il en est pourtant rien.

Le Japon va devoir entamer une grande phase de reconstruction, donc va être amené à réaliser des importations. Bien entendu, le bilan des dégâts et véritablement désastreux, en conséquence ce sont des importations massives que le Japon va devoir réaliser. Dans ce sens une monnaie faible n'est pas intéressante du tout, la contrepartie de favoriser les exportations est de pénaliser les importations.

Le Japon va donc subir des prix beaucoup plus forts et notamment avec la folle accélération baissière du Yen. Le pays du soleil levant est lourdement tributaire de l'étranger, particulièrement en ce qui concerne l'énergie. De surcroît, le Japon est le troisième consommateur d'énergie au monde, dans ce sens la perte de la centrale de Fukushima et la dégradation d'autres centrales va entrainer une baisse de l'offre intérieure en énergie, donc va augmenter l'importation énergétique. L'économie subit donc une double peine puisque, les matières premières étant déjà fortes et en progression vont s'ajouter aux coûts surévalués des importations.

Le Yen n'a encore surement pas terminé sa course, subissant un cycle déflationniste de long terme, la banque centrale se concentre à garder un taux directeur à 0 afin de favoriser l'investissement et la consommation dans le pays. Les autres grandes zones économiques sont en train de rehausser leur taux d'intérêt, on pense notamment à l'Europe contraint par la croissante inflation. Ainsi les taux des autres devises grimpent alors que le Yen reste à 0. C'est encore une fois une opportunité en terme de trading, la devise nippone risque être fortement tradée à la baisse. Les spéculateurs y verront assurément une opportunité de carry trade contre le Yen, ce qui devrait maintenir les pressions baissières sur celui ci.

En conclusion, le Japon est toujours dans une situation critique, les finances publiques étant déjà bancales, une déflation persistante s'étant installée, une catastrophe naturelle dévastatrice, une devise qui bloque l'économie du pays. Il est difficile de voir l'économie nippone repartir de plus belle avec de telles pénalités. En tout cas, en terme de trading, les opportunités baissières sur le Yen ne se sont pas faites attendre.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Le Japon craint un Yen trop faible"

  1. Merci pour l'article ^_^.

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone