Quel avenir pour Mega dans le marché de l'hébergement ?

mega

Mega, le descendant de Megaupload est né hier dans la soirée. Kim Dotcom a tout mis en œuvre pour protéger son nouveau site de toute agression juridique. Néanmoins, le temps a passé depuis l’hégémonie de son prédecesseur, et dans un environnement chargé en hébergeurs, la question de la pérennité de Mega se pose.

Chronologie de l’état du marché de l’hébergement

Précédemment à sa brutale fermeture, le marché de l’hébergement des fichiers respectant plus ou moins les droits d’auteurs (oui, car la présence de fichiers illégaux est nécessaire pour notre analyse) était dominé par Megaupload. Dominante, presque hégémonique était la position de Megaupload, mais pas totale, car il demeurait une kyrielle de petits hébergeurs. Cette situation, en économie s’appelle la frange concurrentielle, de sa puissance, le monopole fixe le prix, et l’impose en maximum aux plus petits (nécessaire, puisqu’ils ne survivraient pas sans cela). Mais une hypothèse forte en économie, dans une situation de concurrence est la similitude des produits ; la position de Megaupload était avantageuse, car le site dépassait cette hypothèse et proposait un meilleur produit. En effet, quand bien même un utilisateur cherchait un film, il pouvait le trouver sur Megaupload, ou sur un autre hébergeur, et de même qualité, il savait qu’il le trouverait bien plus facilement sur Megaupload qu’ailleurs. Megaupload, pour bien comprendre, c’est l’effet boule de neige, plus on l’utilise, plus il est connu, plus les fichiers partagés sont abondants, plus les clients se tournent vers lui. D’autre part, une autre caractéristique de ce marché est le forfait illimité à tout. Imaginez, vous allez à la FNAC, vous payez 10€ par mois, et vous vous servez comme vous voulez !

Partant de là, il est évident que ceux qui payeront, souhaiterons disposer du plus de fichiers possibles, et iront nécessairement vers Megaupload, et donc les autres hébergeurs devront faire baisser leurs prix pour au moins être intéressants. La situation de Megaupload était donc idyllique précédemment à sans disparition.

Que ce passe t’il après ? A ce moment-là, nous avions échafaudé un scénario pour l’évolution du marché de l’hébergement de fichiers. Nous pensions, soit à l’émergence d’un nouveau monopole parmi les meilleurs hébergeurs en ces temps, soit à une concurrence pure. Et effectivement, il en a résulté une concurrence, de par une hausse du nombre de firmes et une baisse des prix. Nombres d’entre eux, diminuant les prix ou même en élargissant les services gratuits, essayèrent de capter un maximum de clients, et ce en vue de ravir la place du roi. C’est la situation que nous connaissons aujourd’hui, on pourrait plutôt parler d’une concurrence monopolistique, mais la logique reste assez similaire. 

Et maintenant, quel avenir pour la succession ?

Nous sommes dans un cadre inconnu, car économiquement parlant, s’est installée une concurrence monopolistique. La parution de Méga apparait alors comme insignifiante, puisque déjà, quelques enseignes se sont durement implantées. Mais de nouveaux paramètres sont à prendre en compte, et ils prédestinent Méga à une réussite certaine.

Le premier, c’est tout simplement la renommée. Dans le flou des hébergeurs actuels, aucun ne connait telle renommée que Mega. Et plus qu’un simple stockage, Mega symbolise une idéologie libertaire dans laquelle aucune ressource culturelle ne peut se vendre. Le téléchargement illégal direct ayant régressé ces derniers temps, pour refaire place au P2P, il y a fort à parier que la lancée de Mega attirera tous les pirates de la Terre.

Un autre point, et non des moindres, c’est qu’à nouveau Kim Dotcom va changer le marché, raison pour laquelle, il me semble qu’il peut revenir leader. En effet, les fichiers chargés sur les serveurs seront protégés par des clés de chiffrement indisponibles à Mega et générées à la volée à partir d’une clé unique attribuée au compte de l’utilisateur. Donc, à ce moment-là, Mega ne pourra en aucun cas être attaqué par les autorités, et ce qui arriva, n’arrivera plus. De plus, le site est hébergé en Nouvelle Zélande, les Etats-Unis ne feront alors aucune autorité là-bas (puisque tous les sites en « .com » sont susceptibles d’être bloqués par le FBI). Bien souvent, les fichiers des autres hébergeurs sont supprimés, faute de légalité à la demande des autorités, mais ici, il est fort probable qu’il n’en soit rien, et alors, cela confère un avantage plus que stratégique à la firme. De plus, Méga n’est pas qu’un simple hébergeur, il se dote aussi d’une interface de type DropBox ou Google Drive, ce qui pour les « uploaders » constitue un grand avantage. 

En conclusion, même si la localisation éloignée des serveurs en Nouvelle Zélande pourrait ralentir le trafic, la position privilégiée de Mega, par la sécurisation de ses données, offre au site une claire position de leader. En atteste déjà une grosse surcharge des serveurs au lancement. Kim Dotcom a presque déjà gagné la guerre, la seule chose qui pourrait désormais arrêter le piratage par téléchargement direct serait une législation mondiale, de surcroît, signée par la Nouvelle Zélande, ou des censures nationales. 

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Quel avenir pour Mega dans le marché de l'hébergement ?"

  1. Trader invité ben

    c'est étonnant de la part de clubic ... en effet ça n'est qu'un détail du point de vue economique

  2. Désolé de l'erreur, pourtant sur clubic :

    Bien que Mega soit basé en Nouvelle Zélande, les performances paraissent pour l'instant correctes, avec un envoi à 120 Ko/s et un téléchargement variant entre 600 Ko/s

    "Bien que Mega soit basé en Nouvelle Zélande, les performances paraissent pour l'instant correctes, avec un envoi à 120 Ko/s et un téléchargement variant entre 600 Ko/s" Clubic

    Donc j'avais supposé que les serveurs étaient là bas... D'un point de vue économique, ça ne change pas grand chose :)

  3. Trader invité ben

    Bonsoir a tous,

    juste pour signaler une erreur dans l'article : le site et les fichiers ne sont pas du tout hébergé en NZ. Le site est en Allemagne et les serveurs de stockage sont reparti, me semble t il, sur deux pays en miroir. ainsi, si l'un des pays bloque l'accès, il y a toujours le second... évidement l'idéal est de choisir deux pays peu préoccupés par le droit d'auteur (genre Iran et autres) et n'ayant aucun lien diplomatique entre eux et avec les USA, mais je suis certain que Dotcom a géré ça au mieux. C'est juste que le nom de domaine est Néo Zélandé. (autre exemple concret : wawa-mania.ec qui a une extension de domaine de l'Equateur mais qui est hébergé en Russie ou tout simplement Google qui a des centaines d'extensions pour chaque pays, pourtant les serveurs sont surtout aux us). Voilou voilou et merci pour cette analyse fort intéressante.

    cordialement,

  4. 1) la clé de cryptage
    2) avec la limitation de bande passante a 1TO par mois qui est partagé avec les autres utilisateurs qui télécharge le fichier.
    3) les ayant droit peu supprimer un fichier quand il veut.

    je pense que sa va freiner le piratage pour Mega
    en gros , les pirates continuera a utilisé bittorent comme t411 hum hum

    Greg

  5. Trader invité budget

    Comme beaucoup je suis heureux du retour de Mega.

    J'écoute la musique et je regarde les vidéos en streaming; pas encore de stockage en ligne cloud. Mais la confidentialité de MEGA m'interpelle; la question est comment fonctionne le partage des clés de cryptage.


    Et la question à se poser concernant la baisse de ventes de musique : pourquoi la musique est elle autant téléchargée ?

    Il existe des offres de vente en ligne de musique en qualité premium. Mais on s'est habitué à la qualité de son mp3 compressé.

    Je développe en détail le problème des mp3 par rapport aux films et aux jeux dans cette article :

    Il n'y a pas que la question du prix, les habitudes d'écoute et de visionnage ont changées...

    Concernant les films n'oublions pas la vod s'est bien développé en 2012 pendant la fermeture de Megauplouad...

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone