Les entreprises dans nos régions

industrie

L’INSEE publie une étude par région de l’implantation entrepreneuriale. Cette analyse tout à fait intéressante nous montre les nuances géographiques de la répartition des entreprises en France. On y remarque principalement que le Nord, a tendance à conserver les plus grandes entreprises, alors que le Sud favorise les très petites entreprises. Une réalité qui trouve des causes historiques et géographiques, aussi valables aujourd’hui qu’hier.

Plus de grandes entreprises au Nord qu’au Sud

Cette étude se base sur les résultats d’une autre, et la synthétise. Quelques jours avant l’INSEE publiait une étude sur l’implantation des entreprises par région, intéressante et détaillée mais longue à généraliser (puisqu’elle ne s’établie qu’individuellement). Désormais, les résultats ont été réunis pour fournir une vue schématique des structures d’entreprises selon leur localité :

?img=http%3A%2F%2Fnsa34.casimages.com%2Fimg%2F2013%2F04%2F08%2F130408090811119373

Ce premier graphique représente successivement la part des entreprises de taille concernée dans chaque région. Premier constat : les grandes entreprises (graphique (a)) s’implantent principalement en Ile de France, mais leur répartition reste relativement uniforme en dehors. Là où l’analyse est plus intéressante, c’est pour les entreprises de taille intermédiaire, très concentrée au Nord, peu au Sud-Ouest, et encore moins au Sud Est. Pour les PME, la répartition est à nouveau assez uniforme, avec un surcroît dans les îles. Et pour les microentreprises, c’est ici que l’opposition Nord Sud s’observe, avec un désert au Nord, une fréquentation moyenne dans le sud-ouest, et importante sur la côte d’Azur.

Maintenant, nous allons essayer d’expliquer tout cela. Concernant l’implantation des grandes entreprises, la répartition trouve plusieurs causes. La première, expliquant la forte concentration francilienne provient de l’étranger. En effet, Paris est une mégapole, et elle rayonne. Elle est le lieu de tout pouvoir : économique, politique et culturel, l’implantation des multinationales y est tout à fait logique.  D’autre part, on remarque une certaine uniformité dans la métropole, elle s’explique aussi par la présence ou non de pôles industriels dans chacune de ses régions, ceci étant souvent lié au passés économiques régionals. Par exemple, la sidérurgie en Lorraine, ou encore l’aéronautique en Midi-Pyrénées. La capitale concentre surtout donc des sièges sociaux, ou des grandes entreprises de services, et la province des entreprises industrielles.

Une internationalisation à deux vitesses

A propos des ETI, on voit une évidente dissymétrie géographique entre le Nord et le Sud. Elle est historique, les ETI étant des entreprises de capacités importantes, et productives, donc industrielles. Le plus souvent, agroalimentaires, ou encore dans l'industrie lourde. C’est donc le passé des révolutions industrielles qui a principalement opéré ces transformations. On remarque aussi, que les ETI sont des entreprises particulièrement internationalisées, souvent cela provient de l’implantation de très grands groupes internationaux investissant des unités de production annexes.

?img=http%3A%2F%2Fnsa34.casimages.com%2Fimg%2F2013%2F04%2F08%2F130408090929369613

Tout au contraire, le Nord est désert en micro entreprise, alors que sous la Loire et surtout sur la cote d’azur elles ne manquent pas. Au sud l’économie est beaucoup plus localisée, on est bien plus dans le service à la personne, le commerce, la construction et le tourisme que dans la production. Cela se remarque très notamment par l’internationalisation des entreprises, on voit qu’ici les ETI sont très peu détenues par l’étranger, signe de la faiblesse du lien à l’international, et donc des entreprises qui n’exportent pas.

Très  nettement, nous remarquons cette asymétrie de l’internationalisation des entreprises. C’est une séparation Nord-Ouest/Sud-Est. Elle s’explique historiquement et géographiquement, et ce simplement. Si c’est peu le cas en Aquitaine et bien plus en Lorraine, c’est que l’Aquitaine est bien moins industrialisée et surtout bien plus éloignées des places stratégiques industrielles européennes.

En conclusion, le Nord privilégie les grandes entreprises, de par sa situation géographique. Paris concentre quant à elle les grandes entreprises des services, notamment les grandes banques, les assurances, ou encore les entreprises de télécommunication. Au contraire, le Sud connait quelques grandes entreprises industrielles, mais son tissu économique se peuple surtout de petites entreprises positionnées dans du travail local (tourisme, construction, immobilier, commerces,…).

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Les entreprises dans nos régions"

  1. Il y a aussi que les gens du nord sont plus courageux que les gens du sud; sans etre méchant.................lol

  2. pas de surprise , c'est les grosse et moyenne entreprise qui recrute le plus.
    donc c'est donc la région parisienne et aussi dans le nord de la france, qu'il a plus d'emploi.
    c'est pour cela que il a beaucoup plus de Microentreprises au sud de la france.

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone