La BCE gardera des taux faibles

Mario_Dragh

Mario Draghi va changer profondément l’action de la Banque Centrale Européenne. Le taux de refinancement de la BCE est déjà faible, son président va simplement pérenniser cette politique. Cela semble un rien, et pourtant c’est du jamais vu dans l’histoire de la BCE, progressivement sa politique glisse vers celle de Réserve Fédérale américaine.

Changement des modalités d’action

Une des règles premières de la Banque Centrale Européenne était d’assurer la neutralité de la monnaie. C’est-à-dire, n’excluant pas des interventions ponctuelles, ne pas faire de la politique avec la monnaie. L’exemple contraire est celui de la FED, qui sciemment cherche par sa politique de taux bas, et de Quantitative Easing, à faire baisser le chômage et à relancer la croissance. Mario Draghi à travers une politique de diminution des taux directeurs, de la mise en place de LTRO, puis de SMP et enfin d’OMT, a réalisé des ajustements ponctuels. Désormais, la BCE signe pour une politique accommodante à plus long terme. Ses deux prédécesseurs étaient intransigeants sur la logique du « we never precommit », c’est-à-dire ne s’engageant jamais à l’avance sur une politique monétaire.

Ce discours survient peu après celui de Ben Bernanke, qui lui au contraire envisageait une politique de sortie de crise, et donc la fin de l’aide monétaire providentiel. Selon ce dernier, le chômage a suffisamment baissé, mais ce constat reste à débattre (voir : mon article). De plus le gouvernement américain va enclencher des mesures de rigueur, il semblerait que la BCE joue le rôle compensateur des changements outre Atlantique, puisque la croissance mondiale en serait affectée. De plus, depuis deux mois, les taux sur les emprunts obligataires des Etats européens sont en train de remonter, après une longue chute. C’est à nouveau le risque 2011 d’une reprise forte des taux longs qui mettrait sous pression des Etats comme l’Italie, l’Espagne, ou même encore la France !

Voici par exemple les taux longs de la France est du Portugal, la tendance se vérifie sur les autres Etats méditerranéens.

?img=http%3A%2F%2Fimg15.hostingpics.net%2Fpics%2F774074francegovernmentbondyield

?img=http%3A%2F%2Fimg15.hostingpics.net%2Fpics%2F775222portugalgovernmentbondyield1

La baisse, ou le maintien du taux de refinancement permettrait de limiter la hausse des taux longs. Actuellement il est assez bas, c’est-à-dire à 0.5% d’intérêts. Le maintenir bas, permet aux établissements bancaires de limiter leur coût de refinancement au jour le jour, et donc limiter en même temps les marges d’intérêts nécessaires pour le financement des Etats. L’impact serait bien plus significatif si la BCE proposait une réelle mesure de QE non stérilisé.

Utilisation d’armes non conventionnelles.

En plus de ne pas donner de durée pour le maintien de ces niveaux de taux (il précise toutefois que c’est nécessairement pour plus d’un an), Mario Draghi assure encore pouvoir faire usage de moyens non conventionnels, comme par exemple des rémunérations de dépôts négatives, c’est-à-dire que les banques perdent de l’argent à déposer à la BCE par sécurité, c’est-à-dire, les inciter à faire circuler les liquidités dans l’économie d’une part, et sur le marché interbancaire d’autre part. Demeure encore l’utilisation à nouveau de l’OMT, mais le président de la BCE précise cependant qu’il n’y aura aucun cadre légal à l’égard de cette politique, contrairement à la FED avec ses « QE ».

Bien sûr, outre-Rhin ce discours ne plait guère, car la reprise en Allemagne est plus pérenne qu’ailleurs, et il serait question plutôt de remonter ce taux. Il y a donc un problème cohérence dans politique monétaire, pour ne pas dire dans la monnaie elle-même qui, crée des écarts de développement géographiques, et des divergences d’intérêts.

Réagissez à cet article forex "La BCE gardera des taux faibles"

  1. c'est ce que je pense aussi , a cette journee notre devises reprenais des couleurs et brusquement la chute , moi je crois que sa va encore descendre , elle est a ce moment a 1,2766 je penses bien que demain elle chuteras encore de +- 100 pips et pareil pour ce jeudi , mais c'est juste une previsions a ne pas prendre en compte !!! . c'est juste mon opinion personnel.

  2. La politique de QE ou de taux faibles à tendance à dévaluer le cours de la devise.

  3. bon ce qui veut dire que l'euros va monter ou continuer sa descende face au dollars ? qui peut y répondre .

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone