Le modèle budgétaire allemand pourrait-il être appliqué en France ?

Depuis déjà plusieurs mois, nous entendons fréquemment parler des déficits publiques de nombreux pays européens et notamment méditerranéens. Néanmoins si un pays force bien le silence sur ce thème c'est bien l'Allemagne, sa rigueur budgétaire naturelle et son dynamisme économique la place dans une situation assez envieuse. Une récente étude propose d'appliquer le modèle allemand à la France.

 

Un big bang fiscal

C'est l'expression utilisée par le think thank Thomas More, en effet selon l'institut il faudrait procéder à des coupes massives dans les dépenses publiques. Comparativement à l'Allemagne, la France dépense 163 Milliards de plus chaque année, Thomas More et propose différentes mesures pour amoindrir la profondeur de ce gouffre. L'institut a identifié les différents secteurs les plus dépensiers et a fait des comparaisons, ce sont: la santé, l'éducation, la fonction publique, le logement et la protection vieillesse.

L'écart se fait le plus sentir dans le secteur éducatif, la France consacre 816€ de plus que l'Allemagne par élève. Or outre Rhin on trouve 13,6 élèves par enseignant, et en France 19. De surcroît en France les professeurs sont sensiblement moins bien payés. En toute logique et après ces constatations, la France devrait dépenser beaucoup moins que l'Allemagne pour son système éducatif. Le véritable problème vient des dépenses en dehors des rémunérations des enseignants. En effet, si en Allemagne 86% des dépenses éducatives vont dans ces rémunérations, en France ce n'est que 41,5%, où peut donc bien aller le reste ?

Dans le logement aussi le constat est assez déplorable, la quantité de logement en France et la qualité n'évolue pas suffisamment vite par rapport à l'Allemagne, et pourtant les budgets associés sont bien plus conséquents. Si en 2000 le coût du logement était clairement inférieur en France, il y est aujourd'hui bien supérieur. Globalement en France, la politique du logement coute environ 4% de PIB par an alors qu'outre Rhin elle ne coute que 1%, et de plus celle ci est plus efficace.

Dans la fonction publique, les chiffres sont encore plus significatifs, si on se base sur la population active, il y a 44% de plus de fonctionnaire en France qu'en Allemagne. Depuis 30 ans, les effectifs de la fonction publique n'ont cessé de croître...

 

Dégradation horizon 2020

Standard & Poor's revient sur la scène en annonçant une très probable dégradation du triple A français en 2020. Si la politique se maintient en 2020 ce sera AA, en 2025 A, en 2030 BBB et en 2040 la dette de la France sera dite spéculative. Cette possibilité est évoquée dans le cas où la France n'amplifierai pas ses efforts de réduction des déficits.

Face à cette crainte, l'agence se veut rassurante dans le cas où le gouvernement arrive à équilibrer son budget en 2016. Si tel est le cas, l'agence affirme que la France pourrait aisément garder son AAA jusqu'en 2050.

En conclusion, nous retenons que la France est actuellement sur une chaise à bascule selon les agences. Si celle ci maintient ses efforts de restrictions budgétaires elle pourra facilement se sortir de l'ornière. Néanmoins, si on en croit l'étude publiée par Thomas More, ce n'est pas véritablement des coupes rases mais plutôt des restructurations, peut être faudrait-il surtout réformer globalement le système plutôt que de le diminuer partout. On retient qu'en France le problème reste surtout l'efficacité des services, ceux si sont comparables en Allemagne et pourtant beaucoup moins chers.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Le modèle budgétaire allemand pourrait-il être appliqué en France ?"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone