Candidatures ouvertes pour la direction du FMI

C'est aujourd'hui que sont ouvertes les candidatures pour la direction du Fond monétaire international. A la suite du scandale lié aux accusations portées sur l'actuel directeur Dominique Strauss-Khan, la place est de nouveau libre et sensiblement les candidatures ne manqueront pas.Les candidatures sont possibles jusqu'au 10 Juin, ensuite le conseil d'administration du FMI composé de représentants de 24 pays choisirons le successeur au démissionnaire et cela jusqu'à la date du 30 Juin.

 

Un processus d'élection remis en cause

Le conseil d'administration a affirmé récemment son souhait de voir un vote « d'une manière ouverte, fondée sur le mérite, et transparente ». Cependant, il semblerait que le système électif ne soit pas si démocratique qu'il nous est présenté. En effet, dans le cas où trois candidats ou moins se présenteraient, les noms seraient dévoilés à l'issu du 10 Juin. Néanmoins si plus de trois candidats sont amenés à se présenter, le conseil d'administration choisira par consensus une liste de 3 candidats favoris. Cette méthode est par ailleurs dénoncée par le représentant au conseil de l'Inde qui souhaiterait davantage de transparence, sa voix ne s'est pourtant pas faite entendre et le conseil procédera ainsi selon les méthodes habituelles.

Le mode d'élection par vote paraît assurément démocratique, cependant faut il encore que chacun parle en sa propre âme et conscience. Effectivement, l'élection pour la présidence du FMI est quelque peu spéciale, avant de voter il est largement coutume de se mettre d'accord sur le candidat à élire. Bien entendu, à la fin chacun vote personnellement mais le vote est déjà fait avant même d'avoir commencé. Cette méthode semble de plus en plus contestée, et notamment par les pays du Sud qui subissent l'alliance transatlantique, car depuis 1946 tous les directeurs du FMI étaient européens. Les américains se réservent tacitement la direction de la banque mondiale...

 

Unité au Nord et dissensions aux Sud

Il semblerait qu'en Europe Christine Lagarde soit la favorite, de nombreux pays européens ont affirmé leur soutient à sa candidature, on pense notamment à Angela Merkel ou Anders Borg ministre des finances suédois. En effet, le monde ne tarit pas d'éloges au sujet de la ministre française qui semble disposer des meilleurs atouts pour soutenir l'avancement des projets déjà mis en place. Inutile de citer toutes les mentions à l'attention de celle ci, néanmoins on pourra retenir celle de Timothy Geithner(qui n'est autre que le secrétaire au trésor américain) citant Christine Lagarde comme « une de ces personnalités extraordinaires  dont le monde aurait besoin ».

Face à cela les BRICS(Brésil Russie Inde Chine Afrique du Sud) ne montrent aucune unité, chacun en va de son candidat. Les pays émergents se plaignent de l'entente transatlantique mais au delà de ça, il ne font rien pour lutter contre. En effet, la Russie présentera assurément Grigori Martchenko, l'Inde proposera Montek Singh Ahluwalia, l'Afrique du Sud enverra Trevor Manuel et la Chine souhaite aussi faire participer un candidat qui sensiblement n'a pas encore été désigné. Vu le nombre de candidats, le conseil se verra obliger de désigner une liste de 3 candidats parmis l'ensemble cité. Il fait nul doute que le candidat européen aura beaucoup plus de chance de l'emporter avec le soutien des Etats-Unis ainsi qu'avec celui de nombreux pays de l'UE...

 

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Candidatures ouvertes pour la direction du FMI"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone