Le sursaut de la croissance française relancera t-il les marchés boursiers ?

C'est un beau constat que nous pouvons faire ici, la croissance au premier trimestre en France est de 1%, cela assure au moins les 2% pour 2011 prévus par le gouvernement. Ce score de croissance est le plus élevé depuis le second trimestre 2006. Christine Lagarde ne manque pas de s'en féliciter.

 

Une croissance surprise

La prévision de l'INSEE tablait sur une croissance ne dépassant pas les 0,6% trimestriel. Force de constater que l'institut s'est trompé, ce matin même il annonçait une progression de 1%. La ministre semble s'apprécier à étayer cette belle surprise, ainsi on pourra l'entendre dire: « Tous les clignotants sont au vert » ou bien « très bonne nouvelle pour l'économie française » ou encore « les moteurs de la croissance sont, pour certains d'entre eux, à leur meilleur niveau depuis 30 ans ». On voit ici un bel enthousiasme assurément porté par une nécessité de résultats pour les prochaines élections.

La croissance sera le double de celle de la Grande Bretagne, c'est ce qu'annonça François Fillon à la veille des résultats. La situation semble ravir la gente politique. Et cela d'autant plus que si aucun problème majeur international ne survient dans les mois à venir, la croissance annuelle se verra très probablement passer par delà les 2%.

De plus, les récents chiffres concernant la création d'emplois en France consolident cette accélération de croissance. En tout, le nombre de demandeurs d'emploi a chuté de 45 000 sur les trois premiers mois de l'année. Le gouvernement espérait une baisse de 55 000 demandeurs sur l'année. En seulement un trimestre, les chiffres approchent déjà les objectifs annuels, il semble donc que l'année 2011 sera très favorable à l'emploi.

 

Les raisons de cette accélération

La croissance ne s'opère pas par magie, voyons ici quels sont les facteurs qui ont contribué à ce regain de l'économie.

Tout d'abord une hausse de la consommation, celle ci s'est accrue de 0,6% sur le trimestre contre 0,4% sur le dernier trimestre 2010. C'est surtout le secteur des services et de la vente de produits manufacturés qui ont porté cette hausse globale. Face à cela, on note un léger repli sur l'investissement des ménages(-0,3%).

Le commerce extérieur joue aussi son rôle, les exportations ont augmenté au cours des trois derniers mois. Ainsi elles s'accroissent de 1,4% ce trimestre par rapport aux 0,3% du dernier trimestre 2010.

La hausse des investissements s'ajoute à cela, soit une hausse de 1,1%. Portée surtout par les investissements administratifs(+1,1% après -1,4%).

L'importante création de stocks a aidé aussi la croissance, dans cette approche par la demande il semble effectivement et comme l'affirme Christine Lagarde que tous les indicateurs soient au vert.

En conclusion on remarque une véritable accélération qui se faisait attendre depuis quelques mois. Face à cela, même orienté globalement à la hausse le CAC40 peine à redémarrer. Pris dans une tendance de fond haussière plutôt molle, il semble que cette annonce n'ait pas encore convaincu le consensus et notamment Bruxelles qui s'est empressé de revoir les prévisions du gouvernement à la baisse. Plus ou moins optimistes, les instituts semblent tout de même d'accord pour une hausse d'au moins à 1,8% sur 2011.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Le sursaut de la croissance française relancera t-il les marchés boursiers ?"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone