Le protectionnisme vu par Arnaud Montebourg

montebourg2

Arnaud Montebourg revient à nouveau sur ses idées de démondialisation pour tenter de relancer la production française. L’idée parait bonne, inciter les français à une consommation patriote, cela permettrait de lier davantage la production à la consommation en France. Mais les méthodes proposées ne répondent clairement pas au problème, pour réaliser une véritable politique protectionniste, il faut changer de cadre général. 

Quelles sont les propositions ?

Elles sont au nombre de trois. La première consiste à obliger les supermarchés à disposer d’un rayon exclusivement réservé aux produits nationaux. La seconde, c’est d’autoriser les producteurs, à utiliser la mention « Made in France » sur les emballages, tout en situant la zone de production. Et la dernière consiste à limiter au plus, l’importation de Smartphones en provenance de Chine.

En clair, c’est inciter par la propagande à consommer français pour tenter d’endiguer la destruction productive française. Selon les chiffres de l’OCDE, la production française avait repris à la hausse entre 2009 et 2011 après le crash de 2008. Mais depuis le début d’année, la production industrielle et de services retourne à la baisse.

?img=http%3A%2F%2Fimg15.hostingpics.net%2Fpics%2F608513production

Or, selon l’INSEE, le nombre de commandes industrielles françaises a reculé d’un point depuis l’an dernier. On stigmatise les exportations françaises, mais pour le coup, celles-ci sont stables et permettent de maintenir l’indicateur global. Donc si on consomme autant à l’extérieur, c’est à l’intérieur que les commandes décroissent. L’idée est donc de stimuler les consommateurs à consommer français, de manière à relancer les commandes intérieures et donc la production intérieure.

?img=http%3A%2F%2Fimg15.hostingpics.net%2Fpics%2F753417commandes

Si l’objectif est louable, les méthodes le sont bien moins. Nul besoin d’être Einstein pour comprendre que c’est simplement du marketing. En clair, le seul à faire l’effort dans cette vision patriotique, c’est le consommateur. Dans une dynamique de crise où la déflation n’est pas loin et où la consommation peine, demander aux citoyens de faire l’effort est assez osé.

L’industrie française dans son ensemble propose des produits moyens-bas de gamme à des prix trop élevés vis-à-vis de la concurrence internationale. Il ne faut donc pas inciter les consommateurs à consommer français, mais plutôt faire une relance par l’offre pour abaisser le coût des produits finis. Le but ce n’est pas imposer une dictature de la consommation, mais plutôt de rendre les produits français attrayants.

En conclusion, Arnaud Montebourg voudrait faire une politique protectionniste, mais au lieu d’inciter l’instinct patriote des citoyens, il pourrait plutôt taxer les importations. Mais cela, il ne peut pas aux vues des limites fixées par l’Union Européenne et l’OMC. Donc, aujourd’hui, la seule façon de produire et consommer localement, c’est le marketing et la pub. Un jour, les publicités télévisées pour les produits français commenceront par une marseillaise.  

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Le protectionnisme vu par Arnaud Montebourg"

  1. L'effet de consommation sur le pib ainsi que l'effet sur la balance commerciale me parait trivial. Mais, déjà commençons par redorer le blason des produits français en France, on verra pour l'étranger après :)

  2. Trader invité aschlaguito

    ben c pas suffisant..3 mesures contre la démondialisation...je veux bien savoir comment. Et vous parlez de la production française dont les revenus reviennent en France? Faudrait aussi le définir le pib ds ce cas, donner des principes de marketing au type postiché sur la tof..parce que c pas comme çà qu'il va pouvoir promouvoir la France à l'étranger.

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone