2 traders forex emprisonnés pour fraude (front-running) à Singapour

trader_forex_fraude_prison_singapour

Deux anciens traders forex professionnels qui exerçaient leur activité pour le compte de banques d’investissement à Singapour, ont mis en place un système frauduleux visant à frauder leurs banques respectives. En se servant des noms de proches, ces traders ont procédé à des ouvertures de comptes de trading et ont profité de leurs accès aux ordres de leurs banques pour les tromper et en tirer profit de façon totalement illégale. Ces deux ex-traders sont connus comme étant Ivan Chng Kian Wee (48 ans) ex-employé de HSBC et Toh Hway Khuan (51 ans) ex-employé de la Deutsche Bank, ils ont été respectivement condamnés à 15 et 8 semaines de prison ferme par la justice en raison de leur comportement frauduleux.
 
Les deux cas sont indépendants, les deux hommes ne seraient pas en contact mais usaient de la même méthode frauduleuse. Leurs comptes de trading respectifs (ceux aux noms de leurs proches) étaient utilisés à des fins d'opérations profitables, ils gagnaient de l'argent sur leurs propres comptes à défaut d'en faire gagner à leurs employeurs et leurs en coutaient même. 
 
La méthode frauduleuse utilisée par ces deux anciens traders est connue sous le nom de « front-running ». Cette pratique est contraire à l'éthique d’un trader professionnel, d’un broker ou d’un fond d’investissement ou d’une banque d’affaires, puisque ce dernier exécute des ordres « sécurisés » pour son propre compte tout en profitant de la connaissance préalable des ordres en attentes de la banque ou de ses clients. Le trader achète ou vend donc pour son propre compte avant d’exécuter les ordres d'achat ou de vente du client qui joue la contrepartie et qui fera grimper ou diminuer le prix de l’actif financier en question, en l’occurrence les paires de devises forex dans le cas présent. Le front-running effectué par ces deux ex-traders basés à Singapour est considéré comme contraire à l'éthique car ils ont réalisé des profits aux frais directs de leurs employeurs. 
 
Les faits remontent au mois de novembre 2009, Chng a ainsi réalisé des profits injustifiés à hauteur de 230.000$ après avoir exécuté 149 opérations depuis ses comptes de trading. Pendant le même mois, Toh a quant à lui effectué 39 opérations pour un profit de 140.000$. Bien que cette fraude a permis de dégager illégalement des profits qui peuvent paraître importants pour les particuliers, le juge See Kee Oon en charge de cette affaire a déclaré que cela n'avait aucun impact perceptible sur les marchés ni de dommages significatifs pour la banque et pour sa réputation, d’autant plus que ces traders ont plaidé coupables, ce qui explique probablement la peine de prison « légère » infligée au deux protagonistes.
 
Les traders débordent parfois d’imagination lorsqu’il s’agit de commettre une fraude et les dégâts peuvent être beaucoup plus dévastateurs que ceux de ces deux ex-traders basés à Singapour. L’exemple de Bernard Madoff en témoigne tout comme les cas du trader forex accusé d'une escroquerie à 23M$ aux Etats-Unis ou de ce faux trader belge qui a escroqué 1.500.000€ à ses victimes, observés au cours des derniers mois.
 
Les traders et courtiers malhonnêtes sévissent aussi chez les investisseurs particuliers, il est donc important d’être méfiant et de se renseigner lors l’on est sollicité par une société et que l’on songe à investir de l’argent au Forex. Afin d’éviter les fraudes à l’investissement il est absolument nécessaire de choisir un broker forex régulé et autorisé par les organismes de réglementation financière locaux. Si par ailleurs vous ne disposez pas de connaissances en matière de trading et souhaitez faire fructifier votre argent sur les marchés financiers, ne le confiez pas au premier inconnu venu se prétendant trader professionnel. Là encore une fois, choisissez une plateforme de trading régulée, par exemple l’OpenBook du broker eToro qui permet de pratiquer le trading social et donc de sélectionner soi-même et copier des milliers de traders expérimentés.
 

Réagissez à cet article forex "2 traders forex emprisonnés pour fraude (front-running) à Singapour"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone