Le gouvernement pourra t'il relancer la croissance ?

gouvernement

 

François Hollande a battu Nicolas Sarkozy en promettant la croissance plutôt que la rigueur. Aujourd’hui, les prévisions sur lesquelles s’était basé sur le gouvernement précédemment ont été abaissées afin de montrer la véritable situation économique de la France. Le mot d’ordre n’est plus croissance mais budget.

Quels sont les leviers de la croissance

Les gouvernements français qui se succèdent n’usent et ne parlent quasiment que d’un seul levier de croissance, c’est celui de la consommation. En effet, le seul outil de l’Etat aujourd’hui en termes de politique économique, c’est le levier des dépenses publiques et de l’imposition. Mais aujourd’hui ce n’est pas la consommation qui est la composante la plus fragile en France.

La composition des richesses

?img=http%3A%2F%2Fimg11.hostingpics.net%2Fpics%2F436442graphique

Il n’y a pas besoin de beaucoup de connaissances pour comprendre ce qui se passe. Voici un graphique, celui-ci représente les quatre composantes du PIB calculé par la dépense. La somme de celles-ci donne le PIB réel. On remarque que pour la consommation, la croissance est plutôt bonne, quoiqu’ayant ralenti, pour cause de crise. L’investissement lui, a subi la crise de 2008, et sa chute est tout à fait normale dans une période de resserrement de crédit, mais on note que ce dernier repart plutôt bien à partir de 2010. Par contre la balance commerciale qui représente la différence entre les exportations et les importations, est très mauvaise puisqu’en baisse depuis 14 ans et touche un triste plus bas cette année.

La politique du gouvernement actuel est de favoriser la croissance en soutenant la consommation. Mais ici, le véritable problème c’est la production industrielle, pas la consommation. Cette baisse importante des exportations s’explique par la désindustrialisation du pays, qui s’explique elle-même par sa trop mauvaise compétitivité-coût ainsi que par un euro trop fort pour la France.

Comment faire alors pour améliorer la compétitivité ?

Pour résoudre ce problème industriel, il faut améliorer nécessairement la compétitivité. Or le gouvernement travaille plutôt sur une baisse de la compétitivité-coût à travers une hausse du SMIC ainsi que des cotisations sociales ainsi que des hausses de prélèvements pour les entreprises. Donc en soutenant la désindustrialisation et en augmentant la consommation, on accroit les importations nécessairement, donc on creuse le déficit commercial, et on mine la croissance.

En conclusion, il me semble qu’une politique de relance par la consommation soit mal choisie en ce moment. Il serait à mon sens  préférable de travailler sur une politique de l’offre par un soutien au financement des entreprises ainsi qu’une amélioration de la compétitivité nationale appuyée d’une politique monétaire accommodante et pourquoi pas souveraine.

Source : OCDE

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Le gouvernement pourra t'il relancer la croissance ?"

  1. Oui, d'ailleurs on voit récemment une grosse fuite d'EADS qui va produire directement aux USA. Cela car les contrats d'avions se font en dollar, et l'Euro est trop haut, et en conséquence Airbus préfère produire là bas maintenant. L'Euro pose un problème de compétitivité et d'instabilité...

  2. Trader invité toto

    Bonne article, à mon avis, juste une coquille là: dernier paragraphe («à mon sens plus préférable», tu peux retirer le plus, ça pique les yeux).

    Tu pointes très justement le problème de la balance commerciale. L'€ joue contre les français, étant une monnaie forte, elle casse la compétitivité française à l'étranger, faisant fuir les industries du pays. C'est le cas de plusieurs pays de la zone € dont la France, l'Italie, l'Espagne, la Belgique, le Portugal et la Grèce (le sud de la zone €). On notera que ce sont les pays qu'on pointe beaucoup du doigt comme étant les «mauvais élèves de la zone monétaire». Dans le même temps, l'€ joue en faveur d'autres pays, en particulier l'Allemagne (globalement le nord), lui assurant une meilleur compétitivité.

    Cette injustice face à la monnaie je ne la trouve nul part abordée. Personne n'en parle comme si ça n'existait pas. Pourtant le parallèle entre les pays en difficulté et ceux pour qui la monnaie est trop forte est flagrant. Si vous avez des infos ou quoi que ce soit sur le sujet je suis preneur.

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone