Le film « Le loup de Wall Street » financé par de l’argent sale !

loup_de_wall_street_argent_sale

Le département américain de la justice (US Department of Justice) a déposé une plainte civile contre les producteurs du film "Le Loup de Wall Street". Vous vous souvenez très probablement de ce film à succès Le loup de Wall Street, dans lequel Lenoardo Di Caprio incarne le personnage de Jordan Belfort, un trader aux pratiques frauduleuses. Il semblerait que ce film fût financé et produit illégalement avec des fonds malaisiens détournés.
 
Le gouvernement fédéral des Etats-Unis tente de saisir plusieurs actifs détournés équivalent à 3,5 milliards de dollars. Les autorités cherchent ainsi à geler des comptes bancaires avec 1milliards de dollars, les droits aux futurs bénéfices générés par ce film produit en 2013 qui traite lui même des méfaits financiers, mais aussi des hôtels, des manoirs et des peintures de maîtres.
 
Il se trouve qu'une quantité importante du budget de 100.000.000$ du Loup de Wall Street provient d'une société de production appelée Red Granite Pictures. Cet argent serait en fait de l'argent public malaysien, des capitaux initialement dédiés au développement du pays. Les 100 millions de dollars investit dans cette société de production représente une infime partie des 3,5 milliards de dollars sur lesquels porte la fraude. Ces milliards étaient mis à disposition du gouvernement malaysien sur un fond nommé 1MDB.
 
Le fond souverain 1MDB ou « 1 Malaysia Development Berhad » a été créé en 2009 par Najib Razak, le premier ministre malaysien. Il se trouve que l’argent de ce fond a été utilisé à des fins personnelles par l’homme fort du pays et par ses proches. Diverses enquêtes révèlent même qu’un « trou » anormal de 11 milliards de dollars a été constaté dans ce fond en 2014 et que le premier ministre malaysien aurait reçu 681 millions de dollars de ce même fond sur son compte en banque personnel. L’argent de ce fond n’a en rien profité au peuple malaysien ni au développement du pays, il a en parti servi à produire Le Loup de Wall Street et aurait également permis diverses acquisitions immobilières au producteur du film Riza Aziz comme par exemple des maisons gigantesques et lofts huppés à Los Angeles et New York en plus d’une quantité d’œuvres d’art impressionnante.
 
Finalement on peut dire qu’il y avait de véritable loups derrière Le Loup de Wall Street !
 

Réagissez à cet article forex "Le film « Le loup de Wall Street » financé par de l’argent sale !"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone