Le système bancaire espagnol en crise

mario

En automne 2008, les banques du monde entier, et notamment en Europe et en Amérique du Nord coulaient. Les Etats ont alors accepté de porter directement leur aide, quitte à mettre en péril les finances publiques. Le spectre d’une crise de liquidité sur les marchés interbancaires comme il fut en 1929 fait sursauter les politiques de tous les pays, préférant alors se coucher devant les banques. 

Le gouvernement espagnol prêt à aider Bankia 

Le gouvernement espagnol concède à emprunter 19 milliard d’euros pour libérer Bankia d’une situation impossible. Les tensions sur les taux obligataires espagnols ont repris vigoureusement malgré une baisse importante dans le courant 2011. Le gouvernement espère alors profiter de taux à 2% à 6 mois. Même si ça ne parait pas excessif, cela reste important pour un emprunt à court terme, et cette situation ne semble pas durable à la vitesse où les taux grimpent.

Bankia, l’arbre qui cache la forêt

On pensait les histoires de crédits hypothécaire appartenant au passé, force est de croire que non. La situation bancaire espagnole est certainement bien pire que ce gouvernement essaye de nous faire croire. Il faut se souvenir, il  y a bientôt un an, l’union européenne commandait un stress test pour toutes les grandes banques européennes. Le résultat donnait huit banques dont les comptes étaient douteux, et parmi celles-ci, cinq étaient espagnoles. A cette époque nous avions critiqué clairement ces stress tests qui ne servaient qu’à rassurer les marchés et à maintenir un minimum de confiance sur les marchés interbancaires. Le plus étonnant ici, c’est que parmi les cinq banques espagnoles concernées, Bankia n’en faisait pas partie. On n’imagine pas la situation de ces banques, si on considère que Bankia était une banque aux comptes suffisamment fournis en fond propre.  Nous ne pouvons pas évaluer la situation de ces banques, mais dans la mesure où les fondamentaux ont continué à se dégrader depuis un an, on peut supposer que leur position n’est guère meilleure…

Les raisons de cette insolvabilité

Si aujourd’hui on parle beaucoup moins de la crise des subprimes aux Etats-Unis, en Espagne la crise des crédits immobiliers est encore là. Aujourd’hui, l’Espagne compte plus de 3 Millions de logements vides. On assiste alors à un effet Dubaï, c’est-à-dire l’apparition de promoteurs zombies. Ces mêmes promoteurs ont été massivement financé par les banques espagnoles, or ces derniers n’arrivent pas à vendre leurs logements. Ils sont alors mis en péril, et devraient déposer bilan, les banques alors subiraient leurs pertes instantanément. Mais ces dernières n’entendent pas cela ainsi, et ont préféré continuer à proposer des prêts à ces promoteurs pour leur permettre de ne pas tomber en faillite, et espérer vendre un jour leur logements. Ainsi, les dettes impayables se sont accumulées depuis le début de la crise en en 2008. Les banques auraient dû encaisser leurs pertes au fur et à mesure plutôt que de tenter le diable en gardant dans leur actif tous ces crédits. 

Aujourd’hui les banques ont besoin de liquidités, mais sont paralysées par toutes ces immobilisations inutiles et aujourd’hui totalement invendables. En conséquence le contribuable espagnol est incité alors à payer pour l’aléa moral des banquiers. En conclusion nous pouvons encore une fois retenir que les banques profitent d’avoir une ceinture d’explosif autour du ventre pour se permettre de tout faire, de tout exiger et jamais payer aucune conséquence.

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Le système bancaire espagnol en crise"

  1. Très bon article, les chiffres,aujourd'hui ont un peu changé mais la ligne générale reste...
    @+

  2. Le système de commentaires étant à nouveau en ligne (nouvelle version), je suis heureux de pouvoir commenter en premier: merci Roland pour cet article, très instructif :)

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone