Gisement découvert en Guyane : la France bientôt reine du pétrole

petrole2

On parlera peut être un jour des pétroeuros (si tenté de dire que l'euro subsistera). En effet, par chance, il a été trouvé un gisement offshore à grande profondeur en Guyane française. Même si l'exploitation est encore loin d'être entamée, les prévisions sont très alléchantes.

Un forage dans les abysses

La découverte a été annoncée par Total et Shell, le gisement se situerait en pleine mer à environ 150 km de Cayenne à une profondeur de 2000 mètres. Selon Total, c'est un forage à haut risque, entendons par là, que la chance d'y trouver du pétrole sont assez faibles mais que le potentiel en terme de quantité s'avère très important. Pour l'instant, c'est la compagnie britannique Tullow oil qui exploite le forage (mais en coopération avec total et shell).

Il n'est pas encore possible de faire des estimations quantitatives avant de nouveaux forages. Cependant, le groupe français s'accorde à dire que les premiers résultats sont « encourageants ». Ce qui fait tant rêver l'industriel, c'est une théorie historique. En effet, sous la Pangée, les continents étaient tous unis,  à fortiori donc, l'Amérique latine était confondue avec l'Afrique. Or, on sait que le sous sol du golfe de Guinée est extrêmement riche en pétrole brut, de ce fait les scientifiques pensent qu'il soit fort probable de retrouver la même structure du coté américain et notamment en Guyane (zone à l'époque en contact avec le golfe de Guinée).

Un autre point important aussi, c'est la qualité du brut extrait. En effet, cette qualité conditionne le travail de raffinage à la sortie, principalement sa qualité se mesure par sa fluidité. Moins ce dernier est visqueux et meilleur il est. Il en ressort d'après Tullow Oil que la qualité est plutôt bonne et qu'un écoulement serait envisageable. D'après la société, l'épaisseur de la couche de brut est de 75 mètres mais la surface n'est pas encore déterminée.

Bien sûr, cette découverte va de paire avec une inquiétude écologiste. La Guyane dispose d'une importante diversité biologique, notamment la mangrove, qui pourrait être ravagée en cas de marée noire. De surcroît, un incident serait extrêmement difficile à gérer. Le forage serait plus profond que celui de deepwater horizon (plateforme de British Petroleum qui a provoqué la marée noire aux USA), ce serait donc un record du monde dans le forage offshore. Au total, 2000 mètres de profondeur aquatique, s'ajoutant à 4000 mètres de forage terrestre qui donneraient une profondeur totale de six kilomètres verticale.

Une technologie qui pourrait révolutionner le monde

Avez vous déjà entendu parler de la technologie BFS ? Il est fort probable que non, car aussi révolutionnaire soit elle, elle demeure encore bien discrète face aux foules de panneaux solaires et d'éoliennes. BFS pour Bio Fuel Systems, c'est une technologie permettant de créer du pétrole, je dis bien créer artificiellement et non extraire. La technique repose sur le processus naturel de création du pétrole brut (plusieurs milliers d'années), cependant de manière accélérée, en effet après 48h il est directement possible de voir s'écouler la précieuse substance.

La découverte a été faite par un ingénieur français (Bernard Stroïazzo Mougin), le projet est développé en partenariat avec l'Espagne. Un prototype de centrale a déjà vu le jour dans la région d'Alicante. Cette technologie n'a visiblement que des avantages, basée sur la transformation de micro algues en biomasse, la centrale peut absorber 12000 tonnes de Co2 par an et fournir une production de 5500 barils sur une surface d'un hectare. 

Et le plus gros avantage que compte cette technique, c'est que le pétrole qui est ressort est extrêmement dense et propre, selon les ingénieurs, il n'y aurait quasiment aucun besoin de raffinage en sortie de production. De ce fait, les coûts de traitement deviendraient excessivement faibles et permettraientt de compenser le coût des structures.

En conclusion, on pourrait faire désormais mentir cette annonce des années 70 qui disait « En France on a pas de pétrole mais on a des idées » car aujourd'hui nous avons visiblement du pétrole et encore des idées. Bien que le forage offshore en Guyane demeure couteux et risqué, il permettrait à la France de devenir potentiellement une puissance pétrolière. D'autre part, le développement du pétrole vert offrirait une bonne possibilité à la France de devenir un leader dans le domaine du développement durable. Ceux qui parient sur la hausse du baril à long terme pourrait bien se tromper et comme disait  brillamment Keynes: « A long terme, nous sommes tous morts ».

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Gisement découvert en Guyane : la France bientôt reine du pétrole"

  1. Trader invité davetcovillon

    Après tout ce temps, il me paraît que pas grandes choses sont arrivé de ce premier <a href="http://www.foragesaguenay.ca/fr/services.html">forage</a>. La place de la France sur le plan de petrole mondial n'a pas vraiment changé.

  2. Donc pour l'instant:
    il y a eu un premier forage effectué par la société Tullow Oil, mais c'est un forage d'essai, Total envisage d'y établir des plateformes mais cela risque prendre plusieurs mois.
    Après quoi qu'ils en disent, ça reste un brut qui date de la Pangée, donc en toute logique c'est un pétrole très ancien et donc pas de super qualité.

  3. Excellent article. J'ai hâte de savoir ce que donnera ce gisement. Qui sait, on épongera peut être la dette française grâce a cette découverte ;)

    Q1) A ton des idées concernant le délai nécessaire pour réaliser ce forage ?

    Q2) Comment connait on la qualité du brut si aucun forage n'a été réalisé ?
    (A moins qu'il existe déjà un forage mais trop petit pour réaliser une réelle exploitation ? )

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone