Nouveau risque en Europe: le secteur bancaire espagnol en difficulté

L'Espagne est un pays qui s'est bien enrichi au cours des années 2000, néanmoins cette période prospère a permis aux ménages de fortement s'endetter. Pourtant la richesse était bâtie sur une économie structurelle caduque, en effet basée principalement sur un lourd endettement privé ainsi que sur la construction immobilière, elle a péniblement subit la crise financière née en 2008.

 

Tout d'abord une dette publique

Caractérisée par une croissance à crédit, l'économie espagnole a été durement touchée durant la crise, en conséquence une hausse prononcée du chômage le menant à une part de 20,3% de la population active. On en déduit assez rapidement; une hausse des dépenses publiques, provoquant elle même une hausse des taux longs obligataires, entrainant eux aussi la dette dans un dangereux engrenage. De surcroît, les agences de notations ne se sont pas faites attendre pour dégrader les notes concernant le risque de défaut. La nécessité d'établir des plans d'assainissements des finances publiques s'est faite sentir. L'austérité évite l'explosion des taux obligataires mais ne se révèle pas pour autant un acteur de croissance.A l'heure actuelle la dette publique s'élève à 611,198 milliards d'euros soit un peu moins de 60% du PIB, ce qui en fait encore pays aux dépenses publiques acceptables au sein de l'UE. Le problème vient du privé...

 

Ensuite une colossale dette privée

La dette publique est considérée comme un exemple par rapport à sa petite sœur, qui elle a dépassé le cap des 200% de PIB. Médiatiquement caché derrière la dette publique, l'endettement privé est devenu le véritable frein de la croissance espagnole. Les plans d'austérités tirent les dépenses des ménages et plus généralement du secteur privé vers le haut, augmentant ainsi les risques de défauts de ceux-ci. Le problème, tout comme au Portugal, c'est l'investissement immobilier. Les créances immobilières représentent plus de 70% de la dette des ménages et pas si facile de se débarrasser de créances sur longues durées comme celle ci... De plus, profitant d'une belle période de croissance avant la crise, les vannes du crédit bancaires se sont fortement ouvertes pour l'acquisition et la construction immobilière. Une particularité en Espagne, c'est l'incroyable importance du crédit à taux variable, ces taux sont indexés sur l'Euribor(taux du prêt interbancaire dans la zone euro), par conséquent on s'imagine la montagne russe provoquée par la volatilité sur les marchés ces dernières années.

 

Et maintenant un important déficit du secteur bancaire.

Très récemment, l'agence Moody's s'est prononcée sur les créances du secteur bancaire. Il en résulte une besoin de financement de l'ordre de 50 Mds d'euros en vue de répondre aux exigences publiques. Ainsi je cite:« Avec les nouvelles exigences imposées récemment par le gouvernement espagnol, les besoins de capitaux des banques espagnoles, à partir de nos propres estimations (...) pourraient atteindre 50 milliards d'euros dans notre scénario de base (...) et seraient principalement concentrés sur le secteur des caisses d'épargne ».

Les caisses d'épargnes sont le maillon faible de la chaine financière du pays, le gouvernement a dors et déjà prévu un plan de renforcement de celles ci. Il a aussi décidé de renforcer la solidité du secteur financier du pays en demandant qu'un plancher de solidité financière de 8% soit respecté dans les banques et de 10% dans les caisses d'épargnes.

En conclusion, nous avons à faire à une Espagne déjà bien touchée par la crise, la publication des chiffres de Moody's n'arrangera pas le problème mais ouvre les yeux des autorités(initialement prévu 20 Mds par le gouvernement et confirmé par l'agence S&P). En conséquence, on s'attendra potentiellement à des incertitudes et des hésitations sur les marchés dépendant de la situation économique espagnole. Notamment sur l'Euro, où désormais la prudence est de mise. Wait and see...

Articles sur le même sujet

Réagissez à cet article forex "Nouveau risque en Europe: le secteur bancaire espagnol en difficulté"

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis!

Ajoutez un commentaire

Trader invité Poster en tant que Invité
optionnel: vous recevrez les réponses suivantes par email (ne sera pas affiché sur le site)
Test anti-spam cette vérification apparaît car
vous n'êtes pas identifié sur forexagone